Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Birdman

31 Mars 2015 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Birdman

De cette boursouflure à la mode, il n’y a pas grand-chose à retenir. Quelques jolis instants s’échappant de la gangue, un dispositif, pas si original, qui épuise plus qu’il ne s’essouffle, des platitudes, déjà entendues ailleurs en mieux, sur la célébrité, le vieillissement, l’art, le jeu, l’amour et la paternité… Et, surtout, cette impression que le cinéma, comme le monde, est une pute narcissique. Ce ne serait pas si grave s’il n’en avait pleine conscience et qu’il n’en tirait telle fierté. Le mal est profond.

 

Antoine Rensonnet

Note d'Antoine : 1

 

Partager cet article

Commenter cet article

Emilie 27/04/2015 11:59

Et ce sentiment tellement désagréable d'un film qui n'avance pas, la même idée (pas passionnante, sauf pour les gens des Oscars visiblement) répétée à l'infini pendant plus de deux heures. Une vraie torture...

Antoine 03/05/2015 19:58

C'est essentiellement un dispositif qui se donne à voir. Quand il ne plaît pas, c'est sûr que l'ennui vient. Mais ce qui me gêne le plus est qu'il ne donne absolument rien d'autre à voir que lui-même. Et je ne supporte plus ce nombrilisme.

Benjamin 13/04/2015 10:40

Il se fait casser partout ce film ! En fait, il divise : ceux (nombreux) essoufflés au 4e virage pris par la caméra, ceux que l'on perd une fois sur les toits après trois traversées du bâtiment et les autres (beaucoup moins nombreux, je ne me savais pas si endurant !) qui finissent défenestrés, certes, mais en plein vol.

Antoine 03/05/2015 19:56

Il a visiblement quelques fans. Mais, là, vraiment, non, aucun enthousiasme. Je reste scotché à terre.

.obbar-follow-overlay {display: none;}