Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Taxi Téhéran - Suite décevante de Taxi 4

3 Mai 2015 , Rédigé par nolan Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus, #réflexions obtuses sur film pointu

Jafar Panahi remplace ici Samy Nacéri alors emprisonné pour avoir trop usé de sa liberté d'expression

Jafar Panahi remplace ici Samy Nacéri alors emprisonné pour avoir trop usé de sa liberté d'expression

Taxi Téhéran (Jafar Panahi, 2015)

 

Pour changer une réflexion obtuse sur un film pointu.

 

Taxi Téhéran est le cinquième opus de la série de films Taxi, créée par Luc Besson en 1998 et qui est la concurrente française de l'américaine Fast and Furious, qui a débuté en 2001.

C'est donc le choc des titans qui s'est produit le 15 avril dernier dans les salles françaises, car deux semaines après le débarquement de Fast and Furious 7 (James Wan), Luc Besson sortait Taxi 5 : Téhéran (simplifié en Taxi Téhéran (1) pour faire plus cool).

C'est donc avec un grand enthousiasme que je filais voir de l'action à la française avec une pointe d'exotisme typiquement iranien. Autant vous dire que la déception fut grande.

D'abord, exit Sami Naceri et Frédéric Diefenthal alors qu’outre-Atlantique, Vin Diesel est là et bien là et Paul Walker aussi alors qu'il est mort !

Le rôle principal est tenu par un acteur qui, clairement, ne fait jamais de sport : Jafar Panahi.

Il doit être hyper connu dans son pays et sans doute célébré mais en France, pardon, mais un mec comme ça ne peut pas jouer dans un blockbuster ou alors comme sidekick comique.

Ensuite, en parlant de blockbuster, bonjour les cascades. Il faut savoir que le climax niveau action, c'est l'explosion d'un aquarium avec deux poissons rouges tenu par une passagère. Et c'est la faute de Jafar qui donne un coup de volant. Je pense que c'est une référence au premier Taxi (Gérard Pirès, 1998) quand Sami conduit trop vite et que le mec dégueule quand il freine (au moins y avait du lol).

Dans Fast and Furious 7, y a carrément une bagnole qui saute d'un immeuble à l'autre alors qu'il y au moins un kilomètre d'écart. Dans Taxi Téhéran, y a un mec en mobylette qui se prend une voiture… Mais on arrive après l'accident, donc on voit juste le sauvetage.

En plus ça manque clairement de bonasses. Et ça, ça m'étonne vachement de Luc Besson qui a toujours mis un point d'honneur à mettre de jolies femmes-enfants dans tous ses films et ceux des autres. Ici il y a juste une enfant et des femmes, genre normales, quoique très foulard de mémé sur la tête (à cause du soleil je suppose). Donc je pense que Besson s'est mal fait comprendre. Il a du écrire "je veux des femmes-enfants sexy" et en iranien, ça a du donner "je veux des femmes, des enfants et du sexy". Ma théorie : le sexy, c'est Jafar Panahi. A mon avis, ça doit être une star adulée là-bas et, clairement, les Iraniennes n'ont pas les même goûts qu'ici. Ca voudrait dire en gros que quand François Hollande débarque à Téhéran, c'est hystérie féminine et compagnie. Enfin il en faut pour tous les goûts et tous les goûts sont dans la nature. Ca s'appelle la tolérance.

Alors je ne vais pas faire ma mauvaise tête, le film est quand même super marrant même quand c'est grave (et c'est souvent grave). Et là c'est vrai que niveau humour Fast and Furious, c'est pas toujours tiptop.

Autre truc sympa, la mise en abyme. Comme Fast and Furious est toujours hyper subtil (là dans le 7, Paul Walker est mort dans la vraie vie donc y a des références à ça dans le film, vu qu'il est mort en voiture et tout), Taxi Téhéran va plus loin.

En fait le chauffeur taxi, c'est le réalisateur du film et il n'a pas le droit de tourner. Et, très vite, un passager le reconnaît et devine que les deux autres personnes présentes dans le taxi étaient "sans doute" des acteurs. Le spectateur se dit la même chose sur le passager en question. Et le cinéaste aborde un petit sourire en coin, genre "attention je vais vous faire un peu chauffer le cerveau sur ma situation et sur mon bled". Et ça Vin Diesel, qui a sans doute même pas fini l'école primaire, il peut pas suivre. Mieux, le film se tourne clandestinement, et en fait dans la vraie vie, c'est un film clandestin ! Là je dois dire que Luc Besson a fait hyper fort d'embaucher un scénariste pareil. Ma théorie : il a senti qu'il y avait du pèze à se faire avec un investissement limité (il doit rembourser l'échec de Gunman de Pierre Morel avec Sean Penn en tueur accro aux UV).

Côté morale (faut plaire aux parents donc il y a une morale), c'est la même que Fast and Furious : le cinéaste présente une galerie de personnages qui, quelle que soit la position qu'ils occupent dans la société, sont d'une manière ou d'une autre en marge d'une loi si restrictive qu'elle n'offre d'autre choix que de la contourner.

 

nolan

 

Mise à jour : Luc Besson n'a pas produit ce film

 

1 Ne pas confondre avec la déclinaison en série TV Taxi Brooklyn. Brooklyn n'étant même pas une ville iranienne.

Partager cet article

Commenter cet article

Sylvain Métafiot 11/05/2015 16:28

IAM ne fait même pas la BO et on peine à entendre l'accent marseillais. Quelle arnaque !

dasola 06/05/2015 10:37

Bonjour Nolan, merci pour cette fine analyse de ce "petit" film qui rencontre son public. A propos des poissons rouges, les dames les récupèrent mais l'eau, quid de l'eau déversé dans le taxi. Il n'y a pas d'inondation, le plancher du taxi ne semble pas mouillé. C'est étonnant. Bonne journée.

nolan 06/05/2015 10:55

C'est vrai. De toute façon, de nos jours, les blockbusters s'affranchissent de tout réalisme et cohérence. Seul compte les effets spectaculaires pour attirer le chaland. Bonne journée

.obbar-follow-overlay {display: none;}