Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

30 minutes maximum

26 Décembre 2011 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Une comédie d'action fondée sur trois duos qui passent plus de temps à parler qu'à agir. Ce qui, vu leurs piètres compétences, vaut mieux pour tout le monde et surtout pour eux. A partir d'une bonne idée, le film, malgré ces réels efforts pour être efficace, s'embourbe. 

----------------------------------------------------------------------------

 

30-minutes-maxi.jpgJesse Eisenberg et Aziz Ansari


Nous avions aimé Bienvenue à Zombieland du même auteur en 2009 et nous retrouvons avec plaisir son acteur principal, Jesse Eisenberg, interprétant ici Nick, un livreur de pizzas immature affublé d'un meilleur pote Chet (Aziz Ansari), pas tellement mieux. Aussi lorsque Nick devient une bombe humaine dans le cadre du plan plus stupide que machiavélique de deux feignasses maudites (Dwayne et Travis – Danny McBride et Nick Swardson), nous nous réjouissons par avance des catastrophes à venir. Mais Fleisher, nous l'avions déjà remarqué, préfère au burlesque des situations (qui ne manquent pourtant pas) les longs dialogues, les joutes verbales qui ne s'arrêtent jamais entre les personnages. Zombieland trouvait une certaine forme d'équilibre entre les deux mais en ajoutant un duo supplémentaire (un tueur à gages – Michael Pena, tout de même très drôle – et une stripteaseuse – Bianca Kaljich), 30 minutes maximum se disperse. Non pas, heureusement, dans l'articulation de l'histoire, mais dans le niveau de comique. Il atteint même parfois une lourdeur certaine lorsqu'il laisse trop de place à la logorrhée ultra-grossière de Danny McBride, dont le sempiternel personnage de gros porc prétentieux trouve ses limites dans ce film. Surtout qu'il n'est pas le seul à utiliser le langage ordurier et la répétition pointe le bout de son nez, le chassé-croisé des équipes ne relançant pas forcément l'humour. Aussi, sommes nous partagés devant ce film qui multiplie les excès de peur peut-être du vide. Rappelons le plan – réjouissant – de Dwayne et Travis : forcer un inconnu à braquer une banque pour payer un tueur à gages afin d'exécuter le père richissime de Dwayne et toucher son héritage. Fleisher et ses scénaristes sont donc des fans d'Ethan et Joel Coen. Mais nous préférons encore Arizona Junior (1987), The Big Lebowski (1998) et Burn After Reading (2008) des deux frères.

 

nolan

 

Note de nolan : 2


30 minutes maximum (Ruben Fleisher, 2011)

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}