Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Anvil !

26 Février 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

En 1981, le Japon accueille lors d’un gigantesque concert, les pires groupes de hard-rock du monde : The Scorpions, Bon Jovi, Withesnake et… Anvil ! Pour ce dernier, la gloire sera éphémère et 25 ans plus tard, le chanteur et le batteur galèrent. Mais croient toujours en leur bonne étoile. Documentaire sur des fous sympathiques.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------

 

anvil.jpgSteve "Lips" Kudlow

 

Anvil (enclume) est un groupe de métalleux canadiens qui ont l’avantage de ne pas se prendre une seconde au sérieux. Les paroles de la chanson Metal on Metal qui ambiance l’introduction rappelle, en plus sexy, les histoires sans intérêt de manteaux en cuir et des « on est là pour mettre le boxon » de Kill’em All (1983), premier album de Metallica.

Steve « Lips » Kudlow (chanteur/guitariste) est fou et refuse de baisser les bras mais il est très, très, très mal organisé. Suivi par le batteur amorphe et atone dont on s’étonne en permanence de la patience dont il fait preuve face au frontman, Lips s’embarque dans une tournée foireuse qui lui permettra de toucher le fond avant de se relever tel le phénix comme dans les plus belles histoires hollywoodiennes.

 

Troublant. Pour ceux qui ont vu l’excellent documenteur This is Spinal Tap (Rob Reiner, 1984), les gags et le déroulement de l’histoire sont très proches. A tel point que j’ai cru qu’il s’agissait encore une fois d’un gag. Tout y est : la femme qui s’occupe n’importe comment de la tournée, le style vestimentaire, les références foireuses au Moyen Age, le concert final au Japon…

La fiction est plus réussie que la réalité pour la simple et bonne raison que le documentaire, même si l’on apprécie la scénarisation évidente, dépend du comportement de ces sujets là où « l’original » pouvait puiser ses sources à droite et à gauche et construire plus librement son histoire.

 

Parfait pour une soirée ciné bière mais préférez tout de même l’opus de 1984.

 

nolan

 

Note de nolan : 2

Anvil ! (Sacha Gervasi, 2009)

Partager cet article

Commenter cet article

Enter sandman 26/02/2010 12:19


Effectivement, difficile de ne pas faire le rapprochement avec Spinal Tap (je crois que le réalisateur y a volontairement fait référence) même s'ils n'ont pas le même objectif.
D'un côté Spinal Tap est évidemment plus drôle tellement c'est outré mais de l'autre Anvil touche du bout du médiator l'injustice du show bizness et une part de l'essence de tout groupe : devenir
célèbre, comme l'a si bien décrit l'article de Technikart.
Enfin, Lips est d'un tel enthousiasme et "positivisme" !


nolan 26/02/2010 13:22


Merci pour ce point de vue Enter Sandman. A vrai dire, le thème de la recherche de la célébrité que tu évoques ne me paraît pas du tout traité. L'injustice du show bizness, mouais. Ce serait
plutôt, comme Lips l'évoque je crois, qu'un moment tu as ta chance. Et si tu la loupes c'est fini. En gros "le hasard fait bien les choses" ou "l'ironie du sort". Le showbiz produit autant de
mauvais groupes que de bons. Même si les mauvais font plus fortune en général, c'est sûr que c'est injuste. Néanmoins, je crois que si Anvil ! a inspiré quelques groupes, il n'a sans doute pas sa
place aux panthéons du rock.


.obbar-follow-overlay {display: none;}