Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avatar

7 Janvier 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Dans le futur, les Hommes viennent chercher sur la planète Pandora une roche précieuse. Des militaires tâchent de dégager les autochtones, les Navi's. Des scientifiques tâchent de les étudier grâce à des avatars. L'avatar de Jake Sully va se faire accepter puis finir par défendre les Navi's.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

James Cameron adapte l'Histoire de l'Amérique dans cette fable écologique ni subtile, ni poétique. Les Navi's représentent les deux populations opprimées de l'Amérique (les Indiens et les Noirs). Les Hommes, à forte dominante blanche, sont une majorité d'abrutis congénitaux qui ne pensent qu'au fric ou à la bagarre. L'esthétique tranche largement avec l'aspect noir et sale que l'on voit sur les écrans depuis Alien (Ridley Scott, 1979)et Blade Runner  (id. 1982) dans le domaine de la science-fiction au cinéma. Ainsi, les Navi's aiment les couleurs chatoyantes qui font penser aux applications sur I Phone. Car Cameron n'est ni Myiazaki (pour la poésie), ni Wong Kar Wai (pour les couleurs chaudes) et son film prend parfois une tournure comique involontaire qui rappelle les plus mauvais moments de Matrix Reloaded (les frères Wachowski, 2003). Cependant, et contrairement à ce dernier, le film n'est pas noyé sous les références philosophiques. La seule référence de James Cameron, c'est lui-même (et peut être quelques westerns) : rivalité masculine, personnages féminins au caractère bien trempé, l'humanité en perdition et une volonté d'en mettre plein la gueule au spectateur. Sur ce dernier point, il faut bien avouer que la 3D est bien utilisée et l'épique bataille finale étourdissante.
Le scénario archi-classique au déroulement confortable pour le spectateur a le mérite de maintenir  le rythme malgré la durée trop longue du métrage (2h40, je t'aurais bien enlevé quelques bavardages et scènes d'actions ici ou là).
Mais James Cameron a déjà raconté la même chose en mieux dans ses films précédents.
Avatar.jpgZoe Saldana et Sam Worthington en 2D

NOTA : ça n'a rien à voir mais si je devais faire une catégorie de la pire chanson de générique de fin 2009, celle d'Avatar vient dépasser l'horrible comptine de Renan Luce sur Le Petit Nicolas (Laurent Tirard, 2009)

nolan

Note de nolan : 2

Avatar (2009) de James Cameron.

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}