Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des Hommes et des Dieux

2 Octobre 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

On parle souvent de films de jeunes, mais il existe aussi les films pour le troisième âge. En l'occurrence Xavier Beauvois s'est lancé avec un talent certain dans le cinéma pour cette tranche d'âge. Des moines, des terroristes, des militaires, des villageois et - peut-être mais où ?- Dieu.

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

hommes-dieux.jpgJacques Herlin et Michael Lonsdale

 

Etre confronté à sa mort prochaine, ce peut être une expérience agréable dans laquelle le mystère de sa vie après la mort représente une aventure. Mais ce peut être pour beaucoup d'entre nous, une peur tenace, la perspective d'une souffrance et d'un grand saut vers l'inconnu bien peu réjouissant. Des Hommes et des Dieux explore donc le thème de la mort annoncée, celle qui arrive sous peu mais qui arrivera d'un coup. La plus effrayante. Admettre que mourir (qui plus est pour une cause), c'est souffrir. L'excellente idée de Xavier Beauvois est de traiter ce thème au travers de moines, c'est-à-dire de personnages qui croient au paradis et pour qui la mort n'est qu'une étape pour se rapprocher de Dieu. Evidemment, il y a autant de moines que de réactions face au danger imminent et qui se fait de plus en plus certain. Aussi le métrage ne quitte jamais ces héros et enchaîne des scènes de vie au cœur du village (soigner les malades, participer aux fêtes, faire les courses, …) – qui montrent leur profonde intégration à celui-ci – et des moments de stricte vie monacale – traduisant, à l’inverse, le réel décalage par rapport aux habitants – avant que les terroristes et les militaires ne viennent perturber ce paisible cycle. Le film alterne entre des passages un peu démonstratifs (par exemple, les moines luttent par leur chant contre le bruit d'un hélicoptère de l'armée ou encore l'un d’eux crie à Dieu "aide-moi" dans sa chambre et les autres, l'entendant, en sont tout bouleversés) et de très délicats moments (en général ceux avec les moines les plus âgés et notamment Michael Lonsdale ainsi que le plan final vraiment très beau).

 

nolan

 

Note de nolan : 3

 

Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois, 2010)

Partager cet article

Commenter cet article

nolan 02/10/2010 10:27



Tout à fait. De plus, le massacre des Croates est assez soudain et visuellement marquant. Il n'y aura d'ailleurs plus aucune scène de violence frontale le reste du film. J'ai trouvé que c'était
une bonne idée car le spectateur garde à l'esprit l'égorgement sur le chantier et cela vient renforcer le sentiment de danger de mort.



Ornelune 02/10/2010 10:17



D'accord avec toi sur le passage de l'hélico, pas vraiment lourd ni exagéré, appuyé toutefois et démonstratif.


Je préfère la violence d'un raccord comme celui qui enchaîne un moment de quiétude avec le bruyant tractopelle qui introduit la scène de l'assassinat des Croates.



.obbar-follow-overlay {display: none;}