Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dix méchants au cinéma par nolan

4 Septembre 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Tops

Vu chez Fred le top lancé par la Pellicule Brûle concerne cette fois les méchants au cinéma. Liberté totale dans le type de méchant (pourriture manipulatrice ou psychopathe frénétique) je me suis tout de même imposé un cadre : Dix méchants parmi des films récents et interdiction d'en avoir en commun avec Ran. Mieux vaut ne pas s'appeler Hans si on veut rester gentil.

  ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Hans-LAnda.jpg1. Colonel Hans Landa (Christoph Waltz)

dans Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)

 

Polyglotte, serviable et attentioné, d'une intelligence redoutable, c'est trop beau pour être honnête : Hans Landa ne pouvait être que vicieux, sournois, manipulateur, égocentrique et même pas fidèle aux nazis. Un très très grand méchant.

 

sergi lopez2. Capitaine Vidal (Sergi Lopez)

dans Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro, 2006).

 

Parmi les films récents, il n'y a guère de personnage aussi peu « sauvable » que le capitaine Vidal[1], véritable ordure qui tue sauvagement dès qu'un opportun le contrarie. Femme, enfant, vieux tout y passe. Et Sergi Lopez est terrifiant.

 

Anton chigurgh3. Anton Chigurh (Javier Bardem)

dans No Country for Old Men (2008)

 

Voilà un personnage peu sympathique et assez chanceux. Il aime faire durer l'attente avant de tuer ses victimes. Anton Chigurh aurait pu être un personnage assez drôle avec son accent et sa coiffure, mais si sa dégaine invite au sourire, son comportement met très mal à l'aise.

 

                
dangereusement votre max zorin

 walken batman max rh548

Max Zorin (Christopher Walken)

dans Dangereusement vôtre (John Glen, 1985)

et Max Schreck (Christopher Walken)

dans Batman Returns (Tim Burton, 1992).

4. Les Max de Walken

 

D'un James Bond pas terrible terrible est sorti une pépite : Max Zorin interprété par Christopher Walken qui l'attribue d’un petit rire de fouine très court qui lui prend à n'importe quel moment (par exemple quand il s'aperçoit qu'il va mourir) et qui sied parfaitement à ce personnage un peu sadique. Dans le chef d'œuvre de Tim Burton, il reprend ce style classe, chapeau et grand manteau pour interpréter une sacré pourriture dont les rares moments de tendresse pour son falot de fils ne le sauvent pas de l'immense plaisir que l'on prend quand Catwoman lui donne un baiser… électrisant.

 

Hans Gruber5. Hans Gruber (Alan Rickman)

dans Piège de Cristal (John Mc Tiernam, 1986)

et ses dérivés

 

Faire un top 10 de méchants sans Hans Gruber, c'est faire l'impasse sur les films d'action des années 80. Or, s'il ne devait rester qu'un méchant dans un film d'action, il s'appellerait Hans, il serait allemand, il serait interprété par Alan Rickman qui excelle dans les rôles de méchants antipathiques, il est aussi très bien en hilarant Shérif de Nottingham dans le Robin des Bois de Kevin Reynolds en 1991. Et même s'il fait beaucoup moins peur que Sweeney Todd, il reste assez inquiétant en juge Turpin dans le film de Tim Burton en 2008 et pas mal en Professeur Rogue dans la série des Harry Potter (sauf qu'il est gentil).

 

joker6. Le Joker (Heath Ledger)

dans The Dark Knight (Christopher Nolan, 2008).

 

Avec la composition hallucinée de Heath Ledger, nous voilà surpris par un plaisir très coupable de voir cet anarchiste machiavélique se servir des personnages comme de fourmis qu'on crame avec une loupe et les rayons du soleil.

 

Louise Fletcher7. Mildred Ratched (Louise Flectcher)

dans Vol au dessus d'un nid de coucou (Milos Forman, 1975).

 

Soyons franc, nous aurions aimé que Jack Nicholson règle le compte de l'infirmière une bonne fois pour toute. Il y était presque… mais elle a gagné. Je me faisais la réflexion que ce top manquait de femmes[2] et j'ai eu un flash !

 

rugter hauer8. Roy Batty (Rutger Hauer)

dans  Blade Runner (Ridley Scott, 1982).

 

Celui-là, il est vraiment pas sympa à vouloir survivre. Voilà qu'un répliquant se met en tête d'assurer la longévité de la vie des siens. Et que je t'enfonce les yeux dans la tête mon papounet, et que je te casse les doigts mon frère. Dans ce film, il valait mieux être une colombe.

 

Seymoun9. Semyon (Armin Mueller-Stahl), le parrain

dans les Promesses de l'ombre (David Cronenberg, 2007).

 

C'est son côté gentil grand –père qui le rend effrayant car on devine qu'il a commis sur son fils les pires atrocités. La façon dont il accueille Anna Khitrova (Naomi Watts) fait rapidement froid dans le dos.

 

Lean et Billy 210. Leland (Stephen Mc Hattie) et Billy (Greg Byrk)

dans History of violence (David Cronenberg, 2004).

 

Ils restent sans doute à l'écran moins de vingt minutes avant de se faire massacrer par Tom Stall (Viggo Mortensen) mais ces deux tueurs sont d'horribles psychopathes dont on ne voit qu'une partie des méfaits mais qui suffit à mettre dans l'ambiance.

 

isiah-whitlock-jr lHC. Clay Davis (Isiah Whitlock Jr)

dans la série The Wire (David Simon, 2002-2008)

 

Bon ok, The Wire n'est pas un film mais je voulais quand même faire un petit clin d'œil aux séries américaines qui regorgent de méchants parfois flamboyants. Celui-là est un homme politique pourri jusqu'à l'os qui passe systématiquement à travers les gouttes dans la saison 4 de la série. Magouilleur sans aucun état d'âme, on ne peut que haïr ce sénateur corrompu. Shiiiit.

 

nolan.



[1] J'ai ouï dire que Casey Affleck était assez glaçant dans The Killer Inside Me (Michael Winterbottom, 2010) mais je ne l'ai pas vu.

[2] Attention ce n'est pas pour faire dans les minorités visibles parce que :

1-       il y a plus de femmes que d'hommes sur Terre

2-       mon top est très conservateur voire un peu raciste : plein de blancs ou de gens pas trop basanés (mais un juif quand même, toutes mes excuses à nos lecteurs antisémites et un noir, toutes mes excuses à Alain Finkelkraut)

Et le cinéma compte tout de même beaucoup de femmes assez peu recommandables.

Partager cet article

Commenter cet article

N


Merci,


Moi j'ai failli oublier Hans Landa ! J'ai d'ailleurs revu Inglourious
Basterds il y a peu et je trouve toujours ce film excellent.


 



Répondre
B


Très belle liste de bad guys dis donc!! J'avoue qu'avec le recul j'aurais moi-même intégré Anton Chigurh que j'avais vraiment oublié alors que c'est une pourriture
infinie...



Répondre
R


Salut Benny,


Je n'ai pas vu de Freddy non plus et c'est vrai qu'on aurait pu mettre Nicholson pour son rôle dans Shining (mais pour Kubrick, j'ai préféré choisir HAL) et même pour l'ensemble
de son oeuvre.



Répondre
N


Merci Benny,


Pour Shinning tu auras bientôt la chance de lire une note de Ran (voir la date de publication ici).


Et Ralph Fiennes est effectivement pas mal. Je n'ai jamais vu aucun Freddy par contre.



Répondre
B


J'adore le thème de ce top 10, j'aurais sans doute rajouter le méchant de la Liste de Schindler Amon Goeth joué par Ralph Fiennes (flippant...), Freddy Krueger qui a été l'origine de
nombreux cauchemars et enfin le méchant de Shining Jack Torrence interprété par Jack Nicholson.


 



Répondre
.obbar-follow-overlay {display: none;}