Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fantastic Mr Fox

2 Mars 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Mr Fox est un ex-voleur de poules rangé des voitures devenu mari aimant, papa distant et chroniqueur peu lu. Alors que lui et sa petite famille emménagent dans un hêtre, il décide de faire un dernier gros coup : voler Boggis, Bunce et Bean, trois fermiers ultra rancuniers.

 

Il faut tout d’abord noter que ce film est esthétiquement très réussi. Les décors, les costumes et les personnages forment un ensemble homogène avec une dominante rousse et noire très agréable à l’œil.

Techniquement, les petites marionnettes animées image par image ne sont volontairement pas toujours très fluides, ce qui donne un côté suranné aux aventures de ce renard. Une attention particulière a été portée à l’expression des yeux, cela en devient même un leitmotiv puisque l’opossum et le rat psychotique ont tous les deux un regard surprenant.

 

opossum.jpg

L’opossum

 

Ensuite, Wes Anderson est très à l’aise avec cette histoire d’animaux qui creusent des galeries et vivent sous terre pour échapper aux fermiers. En effet, cela rappelle la maquette géante du bateau de Steve Sissou dans La Vie Aquatique (2004) et l’humour abstrait du réalisateur fait mouche.

 

Le film repose sur un quatuor comique composé d’un double duo : Mr Fox (voix de Georges Clooney) et l’opossum Kylie Sven (voix de Wallace Wolodarsky), le fils, Ash Fox (voix de Jason Schwartzman) et le neveu Kristofferson Silverfox (Eric Chase Anderson) du héros.

 

Mr Fox est encore un enfant dans sa tête et la maturité n’est pas son fort. Il dispose néanmoins d’un incroyable charisme et d’un réel talent pour faire ce qu’il appelle des « plans de maîtres ». Il est bavard, égocentrique et ne se sent exister que s’il est perpétuellement en action. Il doit changer de maison, il doit voler des poules, des oies, du cidre, il doit sauver ses amis… Il ne supporte pas d’être à l’arrêt et la concession qu’il a fait à sa femme qui durera tout de même douze années-renard (deux années humaines, le temps de voir grandir Ash) aura pour résultat le plan inconsidéré qu’il bâtira soudain en décidant de voler les trois plus gros fermiers du coin. L’opossum Kylie est, lui, un personnage naïf et étrange, dont l’absence totale de volonté propre doublée d’une incroyable capacité de suiveur  en font un satellite cocasse dont on ne peut prévoir les interventions. D’ailleurs, Mr Fox y cherche une sorte d’admirateur mais l’animal est trop en dehors du monde pour véritablement l’être. Il se laisse porter, parle au mauvais moment et décroche quand on lui explique trop de choses. Mais il s’avère d’une fidélité sans faille et ce sans raison particulière : il ne donne pas son avis et se rend compte qu’il était contre le fait de voler les fermiers que lorsque Kristofferson fait remarquer le caractère dangereux du projet.

Un autre duo entre en interaction avec le précédent. D’une part Ash, le fils mal aimé, trop petit et un peu… « différent », constamment habillé en cape, se rêvant athlète comme son père. Il sera bien évidemment le personnage qui sortira grandi de l’aventure. Et d’autre part Kristofferson, neveu parfait, séducteur et peu bavard, très doué en tout. Son père et très malade et il incarne le fils dont rêve Mr Fox. La compétition entre les deux « fils » sera inévitable.
De ce tourbillonnant quatuor, et assez bizarrement, Wes Anderson semble en difficulté pour se dépatouiller du personnage de Mrs Fox (voix de Meryl Streep) dont il peine à déterminer le rôle de canalisateur de tous ces garçons (ce qui était réussi dans Darjeeling Limited en 2007) faute sans doute au nombre important de personnages et au rythme très élevé qui, s’il ne fait pas tourner la tête, empêche de donner plus de complexité aux seconds rôles.

Il manque aussi parfois ce je-ne-sais-quoi qui faisait jusque-là passer les films du réalisateur dans la catégorie supérieure. Mais ce divertissement très luxueux reste sans peine au-dessus des autres œuvres « familiales » sorties récemment.

 

nolan

 

Note de nolan : 3

 

Fantastic Mr Fox (Wes Anderson, 2009)

 

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}