Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

In The Air

4 Février 2010 , Rédigé par Ran Publié dans #Critiques de films récents

Entre deux avions, George Clooney licencie à tour de bras et prône, jusqu’à plus soif, l’individualisme. Heureusement, il va redécouvrir que la vie, c’est mieux à deux et que la famille, c’est important. Malheureusement, dans le même temps, le spectateur va bailler d’ennui…

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

 

Ryan-Bingham.jpgRyan Bingham (George Clooney)

 

Ryan Bingham (George Clooney) travaille dans le licenciement, vit entre deux avions et deux hôtels sans jamais se poser théorisant et pratiquant, jusqu’à l’excès, une vie sans attaches. De cet embryon de scénario, il n’y a, on le voit, pas grand-chose à espérer si ce n’est une correcte, ridicule et – potentiellement – charmante comédie romantique teintée d’accents sociaux. Car, bien sûr, la philosophie de Ryan Bingham va être sérieusement remise en question notamment grâce à ses rencontres avec Alex (Vera Farmiga), une femme qui – apparemment – partage son mode de vie, et  Natalie Keener (Anna Kendrick), une jeune fille ambitieuse rêvant du grand amour.

 

Soyons honnête, en offrant quelques belles images vues du ciel et surtout en imprimant un fort rythme, Jason Reitman tient bien son contrat pendant un peu plus d’une heure d’autant qu’en personnage cynique et sûr de lui, George Clooney s’en donne à cœur joie… Mais les trois derniers quarts d’heure sont assez épouvantables exaltant l’amour et la vie de famille – « La vie est plus belle à deux » semble être la triste morale du film – et exhalant un air assez nauséabond de puritanisme à l’américaine. Bref, il n’y a pas grand-chose à retenir de cet In The Air que l’on oubliera aussitôt vu. On remarquera juste que George Clooney, avec un personnage similaire, avait trouvé un bien meilleur rôle dans Intolérable Cruauté en 2003. Mais il s’agissait là d’un film – pourtant l’un des plus faibles – des frères Coen dont le talent, indéniablement, est autrement mieux établi que celui de Jason Reitman.

 

Ran

 

Note de Ran : 1

 

 

In The Air (Jason Reitman, 2009)

Partager cet article

Commenter cet article

nolan 04/02/2010 17:41


Laure,
Pour "dépourrir" votre soirée ciné, pourquoi ne pas aller voir Mother de Bong Joon-ho dont nous parlerons ce WE ?

Il y a aussi le Coen qui est génial.

Sinon, Juno, c'est vrai que c'est tout pourri.


Ran 04/02/2010 17:34


Désolé, mais il y a assez de choses intéressantes au cinéma en ce moment qu'on peut sans doute trouver un excellent remplaçant à In the air.


Laure Manaudou 04/02/2010 15:48



Ce blog est tellement devenu le référence critique de mon Philippe Lucas, qu'il ne veut plus aller voir "in the air"... Merci Ran : tu viens de me pourrir ma soirée ciné. En même temps, le
coté bien pensant du réalisateur n'est pas une découverte : Juno ne fait pas vraiment l'apologie de l'avortement.
A+



.obbar-follow-overlay {display: none;}