Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'enfant d'en haut

13 Mai 2012 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Un pré ado choure gants, casques et skis dans les stations. Ce qui lui donne de quoi vivre. Et de quoi faire vivre sa tempétueuse et irresponsable grande sœur. C'est dramatique, idéal pour avoir le moral dans les chaussettes afin de s'accorder à ces jours pluvieux. Mais pas plus. Dommage.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Enfant 1Kacey Mottet Klein et Léa Seydoux

 

Le deuxième film d'Ursula Meier raconte l'histoire de Simon (Kacey Mottet Klein), jeune garçon de 12 ans qui s'occupe de lui et de sa grande sœur (Léa Seydoux) en dérobant du matériel de ski dans les stations d'hiver. Ce jeune garçon que nous ne quittons jamais est donc bien seul, en manque d'amour maternel et fort bien organisé. Aussi, quelques scènes très touchantes – en partie grâce à Léa Seydoux – naissent-elles de sa confrontation avec sa sœur, parfois là, parfois absente pendant des jours. A cause de la bande-annonce, nous devinons aisément la révélation qui intervient aux deux tiers du film. Normalement ce n'est pas si grave mais en fait si parce que le film ne repose presque que sur cela pour gagner en intensité dramatique.

Pour tout dire, ce long-métrage n'a pas suscité notre intérêt. Sans qu'il n’y ait de défaut criant, nous n'avons pas non plus trouvé de satisfaction formelle. L'œuvre parvient sans doute à son but (être déprimant) mais nous fûmes plus sensibles au Gamin au vélo (2011) des frères Dardenne qui traite de thèmes similaires. Mais cette fois personne n'est là pour aider l'enfant. Toutefois la dernière séquence et surtout la dernière image sont particulièrement réussies et laissent percer une note d'espoir.

 

Enfant 2Gillian Anderson (oui oui c'est Scully !) et Kacey Mottet Klein

 

nolan

 

Note de nolan : 2

 

L'Enfant d'en haut (Ursula Meier, 2012).

Partager cet article

Commenter cet article

anonyme 05/09/2015 14:17

that was very cool pretty girls sexy wow great it my best friends

FredMJG 27/05/2012 09:25


Pardon ? Y en a des qui font des films sur des gens qui vont bien ?! non mais quels pervers !


Pour te répondre plus précisément, les seuls films vraiment déprimants sont ceux dont tu attendais beaucoup et qui se révèlent mauvais. Peu importe les sujets dans le fond, c'est la forme et
l'intérêt qui priment.

Antoine 25/05/2012 21:21


Eh, les enfants, moi qui suis un spécialiste du moral pas bon, je me pose une question : c'est quoi un film déprimant (à part ceux de Rossellini et de Mizoguchi) ?


En tout cas, les films les plus désespérés et misanthrophes sont souvent assez gais (du Père Noël est une ordure à Fenêtre sur cour).


S'il s'agit juste de montrer des gens qui vont mal ou qui vont bien (ce qui, à mon sens, n'est pas loin d'être synonyme), c'est toujours chiant, souvent ridicule et parfois nauséabond (et c'est
seulement là que ça devient réellement déprimant).

FredMJG 25/05/2012 11:43


1/ LS


2/ Quand tu es en pleine forme tu n'as aucun intérêt à aller voir les autres souffrir. Au fond du trou par contre... macération assurée

FredMJG 25/05/2012 09:21


Bon, j'essaierai de voir ça en DVD. Je n'ai pas été très tentée notamment à cause de la présence de la "grande soeur"... Et mon moral descend suffisamment bas de lui-même, merci.

nolan 25/05/2012 10:50



A cause de la présence de Léa Seydoux ou à cause de la présence d'un tel personnage ? 


Tiens je me pose une question : quand on a le moral déjà bien bas, est-ce plus facile de voir un film déprimant que lorsqu'on est en forme ?



.obbar-follow-overlay {display: none;}