Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Vérité si je mens ! 3

19 Février 2012 , Rédigé par Antoine Rensonnet Publié dans #Critiques de films récents

Que dire ? Dans la franchise La Vérité si je mens !, le premier opus était médiocre, le second assez surprenant et le troisième, dont il est ici question, navrant. On pouvait s’en douter avant de le découvrir ? Oui…

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

LVSJM1Maurice Boutboul (Enrico Macias) et Serge Benamou (José Garcia)


La Vérité si je mens ! (Thomas Gilou, 1997) était une comédie grand public. Assez médiocre, elle s’élevait néanmoins légèrement au-dessus de la moyenne, s’avérant relativement agréable grâce à sa sympathique petite bande de seconds rôles (José Garcia, Bruno Solo, Gilbert Melki,…). Cela lui avait assuré un succès imprévu. Le deuxième opus se présentait (La vérité si je mens ! 2, toujours de Thomas Gilou, en 2001),lui, comme un cas étrange. Ce n’était pas vraiment un film, encore moins du cinéma mais une explosion loufoque s’y produisait. José Garcia – dans le rôle de Serge Benamou –, qui, a priori, n’était pas la tête d’affiche, volait la vedette, crevait l’écran et semblait offrir une sorte de show live (particulièrement lorsqu’il imitait un industriel ouzbek) qui aurait complètement dépassé les promoteurs du projet. Derrière, les autres acteurs (Gilbert Melki en tête) assuraient. Donc, cela marchait – bien mieux qu’on ne pouvait l’attendre d’un tel produit. Pour le troisième épisode, la volonté est évidente de retrouver ce même cocktail. Le filiforme scénario est, grosso modo, le même que précédemment – l’entreprise d’Eddie Vuibert (Richard Anconina) et de ses amis connaît de sévères ennuis ; ils s’en sortiront en montant une combine improbable. Ce n’est là qu’un prétexte pour retrouver une ambiance. Mais celle-ci, déjà bourrée de clichés (sur les juifs, certes, mais sans nulle trace d’antisémitisme), est désormais trop connue et surjouée. Comme toujours, il n’y a aucune interrogation sur la débauche d’argent et de mauvais goût (en dehors de la liaison mécanique qui semble exister entre les deux). D’ailleurs, on n’en attendait pas. Mais, cette fois-ci, rien ne surprend, surtout pas José Garcia qui n’a droit qu’à quelques rares bonnes scènes et dont on espérait (forcément) trop. Mis au centre d’emblée, il n’est plus en situation de créer un quelconque délire. Or, c’est bien parce qu’il y avait eu déplacement de sa position d’origine que le film précédent, qu’il avait phagocyté, était si plaisant. Quant aux autres acteurs, on sent chez eux une lassitude. Ils sont tristement venus cachetonner et le savent. Concernant la réalisation de Thomas Gilou, il serait faux de la dire peu inspirée ; elle est juste inexistante. Bref, à deux ou trois gags près qui arrachent péniblement – à force de répétitions – un sourire un peu forcé, l’ensemble est assez minable. Au point que les clins d’œil appuyés à d’autres comédies populaires (Les Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury en 1973 ;Un éléphant ça trompe énormément d’Yves Robert en 1976) nous font songer que celles-ci étaient de vrais chefs-d’œuvre en comparaison du spectacle proposé… Qu’on prendra soin d’éviter – même quand on a pour seul objectif de se reposer les neurones.

 

LVSJM2Patrick Abitbol (Gilbert Melki)

 

Antoine Rensonnet

 

Note d’Antoine Rensonnet : 0

 

La Vérité si je mens ! 3 (Thomas Gilou, 2012)

Partager cet article

Commenter cet article

Antoine 23/02/2012 00:40


Sans le trouver extraordinaire, j'avais plutôt bien aimé le 2 et je pensais que le 3 allait être mauvais mais susciter quelques gros rires dont je ne serai pas fier. Bon, je n'avais raison que
sur le premier point.... Mais, de toute façon, j'ai pleinement conscience que c'est sans excuses.

CHRISTOPHE LEFEVRE 23/02/2012 00:21


Mais qu'as-tu été faire dans cette galère

Antoine 21/02/2012 19:29


Ce qui, dans ce cas au moins, est une bien sage résolution...

Tietie007 21/02/2012 12:09


Je ne vais plus voir les films français ...

.obbar-follow-overlay {display: none;}