Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Petit Nicolas

20 Octobre 2009 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Nicolas a 7 ans et des copains super chouettes. Sa vie est géniale et il n'a pas très envie d'en changer. Pourtant quand il croit deviner que sa mère est enceinte et que son père va l'abandonner dans la forêt il décide d'abord d'être un petit garçon exemplaire puis de faire tuer son petit frère dès la naissance. Pour les enfants.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Petit Nicolas est un blockbuster français : adaptation d'un ouvrage très populaire avec un casting de stars, Alain Chabat aux dialogues, une reconstitution luxueuse de l'univers de Sempé et Goscinny et enfin  des clins d'oeil. Le travail est fait avec soin, la séquence d'ouverture (qui correspond à peu de chose près à la bande annonce) est énergique et s'enchaîne avec un joli générique avant de commencer l'histoire et de nous (re)faire vivre les aventures de Nicolas.
Le problème, c'est que l'adaptation est très sage, cherchant, me semble-t-il,  à respecter au maximum le style du bouquin. Alors parfois, on sourit puis d'autre on sent que c'est un peu indigeste du style : "Je vais vous dire, ma bonne dame,ces enfants, ils ont tellement de bon sens/tellement d'imagination (rayer la mention inutile) par rapport aux adultes si compliqués/terre à terre (rayer la mention inutile) !"

On prend même plus de plaisir à suivre les embardées burlesques (un dîner avec Valérie Lemercier vraiment bien, et une échappée en Rolls complétement cartoonesque) que d'écouter les répliques mécaniquement alignées par les enfants.
Maxime Gérard et Victor Carles


Le Petit Nicolas manque de charme.



Le Petit Nicolas (2008), de Laurent Tirard

Note de nolan : 1

Partager cet article

Commenter cet article

nolan 09/11/2009 12:18


Ah oui, Renan Luce est, me semble-t-il, l'auteur de la chanson qui accompagne le générique de fin. Et, c'est vrai, c'est extrêmement douloureux.


Barracuda 09/11/2009 12:09


C'était très long, dégoulinant de bons sentiments, mais il fallait s'y attendre. Le coup de grâce: la BO épouvatable atteint des sommets avec le générique de fin.


.obbar-follow-overlay {display: none;}