Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Vilain

7 Décembre 2009 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Sydney vient de braquer une banque et se réfugie chez sa mère après 20 ans d’absence. Elle voit ainsi une occasion de remettre son fils dans le droit chemin en lui faisant expier ses péchés et les siens par conséquent puisqu’elle l’a mal éduqué. Pendant ce temps-là, un promoteur veut raser le quartier pour installer une banque.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Que devient Albert Dupontel depuis la (petite) réussite artistique et le (gros) échec commercial du Créateur (Albert Dupontel, 1999) ? Il semble avoir fait une croix sur ses ambitions tant dans ses choix de rôles - Président (Lionel Déplanque, 2006), Chrysalis (Julien Leclerq, 2007), Deux jours à Tuer (Jean Becker, 2008), toutes ces conneries… - que dans les sujets de ces films. A l’instar d’Enfermés Dehors (Albert Dupontel, 2006), la fable sociale ne vaut pas tripette et la victoire d’une brave dame sur les promoteurs ne nous arrachera ni une larme, ni un regard attendri.

 

Catherine Frot

 

Cependant, le film est bien rythmé et la relation fils-mère est assez savoureuse dans son sado-masochisme appuyé ou finalement l’un et l’autre se ressemblent sur bien des points surtout quand il s’agit de se faire des crasses (ou d’en faire aux autres). Ainsi, la mère - Catherine Frot, rigolote et sur-maquillée comme Cotillard dans La Môme (2006, Olivier Dahan) – fait preuve d’une grande ingéniosité dans le maléfice à l’encontre de son fils. Vite vu mais pas mal.

 

 

Le Vilain (2009), d'Albert Dupontel

 

Note de nolan : 2

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}