Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Coquillettes

7 Avril 2013 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Le film ne va pas plus loin que son amusante bande annonce. Loin d'être antipathiques, ces Coquillettes manquent cependant d'ambition et d'idées de mise en scène. Bien disposé, et grâce à sa courte durée, nous ne lui en tenons pas rigueur.  

 

 Sophie Letourneur, Camille Renaud et Carole Lepage s'éclatent 

 

Sophie Letourneur fait à notre sens le bon choix en n'embarrassant pas sa virée entre copines dans un festival de cinéma d'artifices scénaristiques et autres rebondissements qui, sous prétexte de donner un peu de corps, alourdiraient le propos. Si la réalisatrice interprète son propre rôle, l'autoportrait se joue de toute sincérité, la décrivant comme une artiste dilettante et fleure bleue (elle se rend compte en voyant une affiche que Louis Garrel et elle sont faits pour être ensemble). Lors d'une soirée avec Camille (Camille Genaud) et Carole (Carole Lepage), elles se remémorent leur pathétique mais attendrissante escapade dans un festival afin de combler leur tristesse amoureuse par de maladroites coucheries (ou tentatives de). Les actrices sont très bien et les situations amusantes mais le tout ne casse pas trois pattes à un canard. La faute, d'une part, à un filmage très sage et une photographie sans atours et, d'autre part, à une volonté de ne surtout pas aller au-delà de la description superficielle du tracas émotionnel – aussi banal à l'échelle de l'humanité qu'important qu’à celle de l’histoire personnelle – qui anime les héroïnes. C’est un peu trop pour avoir l'opportunité d’offrir quelque chose de vraiment intéressant. Nous n'avons pourtant pas passé un mauvais moment, le film se suivant sans ennui.

 

nolan

 

Note de nolan : 2

 

Les Coquillettes (Sophie Letourneur, 2012)

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}