Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Machete

11 Décembre 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Robert Rodriguez a perdu son mojo…Dans ce qui s’apparentait à un mix entre Desperado (1995) et Planète Terreur (2007), la version longue de la fausse bande-annonce Grindhouse Machete est poussive, très mal scénarisée et pas très drôle. Déception.

 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Machete-RdN.jpgRobert de Niro chasse le clandestin

 

On se délectait par avance de voir la version longue de la jouissive bande annonce d’un film qui n’existait alors pas, Machete, en ouverture de Planète Terreur (le meilleur film de Robert Rodriguez). Le super-pote de Tarantino a toujours brillé dans les potacheries, ayant un bon sens de l’humour, un côté bricolage amusant et un sens du montage nerveux que bien des réalisateurs de blockbusters pourraient lui envier. Oh certes, il ne possède pas le talent de son acolyte mais a su livrer des films biens faits, des personnages haut en couleurs toujours attachants (en particulier le Johnny Depp de Desperado 2 en 2003) mais se traîne, un peu injustement, une réputation de gros naze à moitié dilettante[1]. Cependant, il faut admettre qu’avec son casting rutilant composé de seconds rôles ou de ringards – à l’exception notable de Robert de Niro qui compte tout de même un paquet de navets dans sa filmographie –, Rodriguez rame pour faire exister ces personnages. Il a perdu l’inspiration autant dans les gags que dans le rythme. Alors, tout de même, l’introduction nous donne envie, gore, sexy, avec un soupçon d’imbécillité réjouissante mais ensuite, à un intestin grêle près, tout patauge. Le film se lance dans une histoire sur l’immigration, l’Amérique blanche et les Mexicains qui font passer illégalement et dans de très mauvaises conditions les clandestins. Et ce avec un certain sérieux et toute la maladresse d’un jeune guevariste de comptoir, le tout mélangé aux trucs plus débiles habituellement servis par l’auteur (trafiquant de drogues/dictateurs, tueurs en tout genre, obsédés sexuels, …). Et ce qui n’était pas désagréable dans Desperado 2 devient ici un chili mal cuisiné (donc Rodriguez ne devrait pas se faire descendre par l'agent de la CIA Sands), au rythme poussif, où les extraits vus dans la bande annonce sont très mal intégrés et les acteurs pas vraiment gâtés (Jessica Alba est une femme sublime qui joue une femme sublime alors pourquoi lui avoir mis cette horrible perruque sur la tête ?). Finalement, Machete, c’est un peu comme Steven Segal – le super méchant du film qu’il joue vraiment plus mal qu’une boite à chaussures – c’est adipeux visuellement et dérisoire humoristiquement. Peut-être que Robert Rodriguez devrait passer à autre chose et laisser tomber ces héros sud-américains quelque temps…

 

nolan

 

Note de nolan : 1


Machete (Robert Rodriguez, 2010)

 


[1] Je précise tout de même que je n’ai pas vu ses films pour enfants qui ont fort mauvaise réputation (la série des Spy Kids – 2001, 2002 et 2003 – et Lava Girl – 2005)

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}