Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Men in Black 3

17 Juin 2012 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Amateur des aventures des hommes en noir (y compris le mal aimé deuxième épisode), nous nous sommes laissés tenter par le retour dix ans plus tard des costards qui régulent la vie des aliens sur la Terre. Pas convaincu pourtant par l'idée de faire voyager les MIB dans le temps ni rassuré par la chaotique production du film. Surprise, le divertissement tient la route.

-----------------------------------------------------------------------------

 

men in black 3Josh Brolin et Will Smith

 

Même si le méchant est interprété par Jemaine Clement des Flight of the Conchords, Boris l'Animal ne transcende pas des masses. Même si nous retrouvons avec plaisir ce serious man de Michael Stuhlbarg, il faut reconnaître que son personnage est une énorme béquille au scénario, une criante rustine pour permettre à l’histoire de se terminer.

Pourtant, il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que le duo que forment l'agent J (Will Smith) et l'agent K (d'abord Tommy Lee Jones, puis un parfait Josh Brolin) est l'un des meilleurs des films hollywoodiens de ces dernières années. Depuis le premier épisode (Barry Sonnenfeld, 1996), les partenaires tiennent parfaitement la rout(in)e, sans forcer leur talent. Et puis, finalement, l'idée de nous présenter une version rajeunie de K se révèle très bonne. Certes, le jeune K est censé n'être pas aussi placide que dans le futur (enfin le présent…) mais il conserve les bases qui font le charme du personnage.

Pour le reste, c'est assez bien rythmé, les gags sont bien dosés, les créatures sont marrantes. Si l'histoire est, bien sûr, oubliée dès la porte de la salle passée, ce troisième opus des Men in black est un divertissement sympathique pour se rafraîchir à l'air conditionné du cinéma un jour de forte chaleur.

 

nolan

 

Note de nolan : 2

 

Men in black 3 (Barry Sonnenfeld, 2012)

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}