Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Passion

27 Février 2013 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Que reste-t-il de Brian de Palma après une décennie pas très fameuse ? Pas grand-chose malgré un talent de formaliste capable de sauver n'importe quel mauvais scénario. Cette fois-ci, il abandonne son traditionnel sérieux papal pour un regard plus amusé. Par sûr que cela soit un choix judicieux.

 

passion

 

Artistiquement, les années 2000 ne furent pas éclatantes pour Brian de Palma. De Mission To Mars (2000) au Dahlia Noir (2006), le cinéaste livrait des films moyens traversés par quelques passages extrêmement réussis. Si Redacted (2008) a pu nous faire croire que le réalisateur avait trouvé un second souffle, ce Passion démontre qu'il n'en est rien. Lorgnant plus vers l'asthmatique Femme Fatale (2002) que le baroque Body Double (1985), ce remake de Crime d'Amour (Alain Corneau, 2010) est un puzzle très ambitieux formellement mais que le réalisateur ne prend pas au sérieux. Chose assez étonnante de la part du cinéaste, qui par son premier degré contre vents et marées, a réussi à faire passer quelques salades indigestes, de grands moments de mauvais goûts transcendés par… la passion (notamment dans Body Double). Dans une première partie, le réalisateur joue des apparences et travaille son cadrage avec soin, multiplie les écrans comme il avait su le faire dans son précédent film. Dans la seconde, il tâche de faire perdre ses repères au spectateur, décadrant et privilégiant un éclairage expressionniste. Il faut reconnaître que sur ce point, sa mise en scène est très largement supérieure à celle de Corneau. L'idée de ne pas laisser l'œuvre se reposer sur la seule mécanique du scénario et de favoriser une ambiance angoissante et confuse est plutôt bonne. Mais de Palma semble y porter un regard amusé pourtant sans trace d'humour, ce qui vide le film de toute tension. Corneau avait certes une bonne histoire de meurtre qui, une fois vue, s'oubliait rapidement. Il n'avait pas su (ou voulu) la valoriser par sa mise en scène – à l'exception notable du meurtre, filmé comme une étreinte là où de Palma ressort un plan subjectif sans grande originalité.

Dans cette histoire de relations entre trois femmes face au pouvoir (trois couleurs de cheveux, trois formes de visages distinctes, trois types de tenue), de Palma joue sur les figures géométriques, décrit la modernité du monde du travail (ordinateurs et smartphone) triomphant de la désuétude du sentiment amoureux. Par moments, il sait donner une réelle complexité aux motivations de Christine (Rachel Mc Adams), boss super-salope, et d’Isabelle (Noomi Rapace), cadre dynamique et sur-ambitieux, et son thriller acquiert alors une dimension supplémentaire. Mais ce ne sont que des fragments, le réalisateur semblant ne pas y croire une seconde. Dommage.

 

nolan

 

Note de nolan : 2

 

Passion (Brian De Palma, 2012)

Partager cet article

Commenter cet article

Yosha 04/03/2013 22:30


Ce film m'a également déçue, c'est dommage, je pense qu'il aurait pu être réussi mais les personnages manquent de crédibilité... En effet Brian de Palma s'amuse mais il a peut-être oublié les
spectateurs ?!

nolan 05/03/2013 17:46



J'ai surtout l'impression qu'il ne prend pas son film au sérieux. Certaines scènes outrées ont du le faire marrer et du coup le spectateur ne peut pas entrer dans le jeu. S'il avait pris son rôle
plus sérieusement, cette outrance toute De Palmienne aurait été bien plus prenante. 



princécranoir 02/03/2013 09:59


En effet, on a peut-être tort de s'acharner sur ce De Palma qui présente tout de même de nombreuses qualités artistiques indéniables. Ce qui chagrine, c'est surtout le sentiment de voir un auteur
qui a perdu son éclat d'antan à force de tourner en rond autour de ses obsessions filmiques.

nolan 05/03/2013 17:33



Pourtant les auteurs brillants qui ne quittent jamais leur obsession ne perdent pas systématiquement leur talent (Woody Allen). Il faut que De Palma retrouve la foi.



dasola 28/02/2013 22:19


Bonsoir Nolan, je me sens vraiment seule sur le fait d'avoir beaucoup aimé ce film bien fait, bien joué avec un scénario bien remanié (j'avais été déçu par le Corneau). J'ai été sensible au
travail sur l'image et la fin digne d'un opéra. Bonne soirée.

nolan 01/03/2013 18:09



Bonsoir Dasola, vous n'êtes pas seule, il me semble que les Cahiers ont trouvé le film fort réussi. Et j'ai un pote qui a trouvé ça super. Il s'appelle Guillaume mais bon, il n'écrit pas. 


Par ailleurs, je suis bien d'accord avec vous sur la qualité du travail sur l'image, mais De Palma n'a pas l'air de prendre son film au sérieux. Au moins, a-t-il l'obligeance de ne pas saloper le
travail. 



film streaming 28/02/2013 07:26


j'avais aussi de grand espoir sur ce "passion" pour de palma, mais il faut se faire à l'idée que de palma est mort et entérrér, comme un mec talentueux comme lui peut tomber à ce point ça ma
sidère.


mistergoodmovies.net

nolan 01/03/2013 18:05



Ah mais j'ai pas trouvé ça nul. Mort et enterré, cela me paraît un peu exagéré. 



.obbar-follow-overlay {display: none;}