Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Soul Kitchen

7 Avril 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Zinos est un allemand trentenaire d’origine grec qui tient un restaurant pourri au nom inspiré : Soul Kitchen. Sa copine s’en va en Chine. Son frère, petit voleur sans envergure, sort de prison et a besoin d’un emploi fictif pour sa conditionnelle. Les ennuis commencent…

 

---------------------------------------------------------------------------------------

 

soul-kitchen.jpg

Mortiz Bleibtreu et Adam Bousdoukos


Soul Kitchen est un film assez drôle qui vaut surtout pour le duo formé par les deux frères archi-poissards, dont les pitreries complémentaires sont agréables à regarder. Le reste des personnages peinent à prendre de l’épaisseur malgré un alcoolisme très prononcé tant pour le cuistot surdoué que la serveuse attirée par les voyous. Les gags burlesques ne sont pas à se tordre de rire mais on passe tout de même un bon moment qui donne un peu faim et un peu soif. Par contre, une fois que les héros ont touché le fond et qu’il faut que tout s’arrange, le scénario bâcle la conclusion au mépris de la cohérence la plus élémentaire. C’est bien dommage car on ne peut profiter pleinement de la fin heureuse qui, après une réjouissante séance de chiropractie sauvage, ne semble plus intéresser grand monde.

 

Note de nolan : 2

 

Soul Kitchen (Fatih Akin, 2008)

Partager cet article

Commenter cet article

La librivore 09/04/2010 07:59



Est-ce de l'hédonisme ou tout simplement une façon d'habiter le présent ? Ils ne sont pas toujours heureux, mais ils donnent du sens à ce qu'ils font.



nolan 08/04/2010 09:43



Merci pour ce commentaire. Il me semble que le film cherche le heurt entre une forme d'hédonisme et la réalité sociale des héros. Mais, à mon sens, Fatih Akin échoue à donner cet aspect à son
métrage. Néanmoins, les deux frères sont réussis et ils refusent jusqu'à la fin de se résoudre à une solution conventionnelle (ou raisonnable) et continuent d'agir avec passion (l'amour, le jeu,
la fête, la chiropractie non agrémentée par l'Etat, ...).



La librivore 08/04/2010 07:48



En tout cas, malgré quelques défauts, j'ai trouvé ce film excellent, jouissif, on en ressort heureux.



.obbar-follow-overlay {display: none;}