Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terri

20 Septembre 2012 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Un film sur un adolescent, gros et pas très intégré, que le proviseur du lycée (où il est peu présent) a décidé de sauver. Ce n’est pas nul et ça aurait pu être sans intérêt si John C. Reilly n'avait pas si bien réussi son personnage.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

terri.jpgJacob Wysoki et John C. Reilly

 

C'est l'histoire d'un adolescent – Terri, Jacob Wysoki – marginal, dépressif et très gros. Son proviseur M. Fitzgerald (John C. Reilly) veut lui montrer que la vie vaut la peine d'être vécue. Dis comme ça, lecteur, vous envisagez déjà la méga-sucrerie, les kilos de sirop et les gags condescendants. Il faut dire que Terri ne ménage pas sa peine pour donner un contexte émotionnel à l'histoire : un oncle (Creed Braton) parfois sain d'esprit (et pas très sympathique) parfois aux fraises (et complètement amorphe), une jeune bimbo (Olivia Crocicchia) humiliée par son mec, et donc un gros dont tout le monde se moque. Il faut reconnaître que les relations qu'entretient Terri avec son oncle, la jeune fille ou un garçon semi-psychopathe (Bridger Zadina) n'ont pas toujours capté notre attention. Mais grâce à celle qui unit le proviseur et le héros, l'œuvre marque des points. Largement aidé par son interprète, M. Fitzgerald figure un personnage absolument attachant. Obsédé par les belles leçons de vie, il ne manque jamais de se fourvoyer avec Terri. Sorte de père-courage, il aura bien un coup de mou (sa femme lui cause du souci) mais ne se départira pas de son optimisme (source de nombre d'échecs) qui provoque, a minima, un grand sourire. M. Fitzgerald aura donc fini par réussir son coup.

 

nolan

 

Note de nolan : 2

 

Terri (Azazel Jacobs, 2011)

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}