Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Top 10 des films d'animation par Ran

1 Mai 2010 , Rédigé par Ran Publié dans #Tops

Sollicité par mon collègue pour réaliser un top 10 des films d’animation, je me suis adonné avec joie et un gros brin de nostalgie à cet exercice familier. L’occasion de célébrer, comme lui, L’Etrange Noël de Mister Jack mais aussi de constater combien le film d’animation n’a rien d’un genre en soi…

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Mr-Jack.jpg

 

1) L’étrange Noël de Mister Jack (Henry Selick et Tim Burton, 1993)

 

2) Les 101 Dalmatiens (Clyde Geronimi, Hamilton Luske et Wolfgang Reitherman, 1961)

 

3) Valse avec Bachir (Ari Folman, 2008)

 

4) Wallace et Gromit : Le mystère du lapin-garou (Nick Park et Steve Box, 2005)

 

5) Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis, 1988)

 

6) Dark Crystal (Jim Henson et Frank Oz, 1982)

 

7) Le Roi et l’oiseau (Paul Grimault, 1980)

 

8) Perfect Blue (Satoshi Kon, 1998)

 

9) Les Aristochats (Wolfgang Reitherman, 1970)

 

10) Astérix et Cléopâtre (René Goscinny, Pierre Tchernia et Albert Uderzo, 1968)

 

 

Soyons honnêtes, je suis très, très loin d’être un grand spécialiste (un seul film d’animation visionné – Coraline d’Henri Selick – sur les trente-sept nouveaux films que j’ai découverts en 2009) des films d’animation. J’en ai toutefois suffisamment vu de bons pour m’adonner à ce correct, ridicule et charmant exercice du Top 10 que j’affectionne tout particulièrement. Cependant ce n’est pas sans une certaine nostalgie que je m’y livre car beaucoup des films cités ici ont été vus pour la première fois durant ma tendre enfance. Notons encore que je n’ai pas suivi les règles de nolan puisque j’ai renoncé aux courts-métrages mais ai glissé ici un superbe film de marionnettes (Dark Crystal) alors qu’est également présent Qui veut la peau de Roger Rabbit ? qui n’est pas un pur film d’animation mais est tout-de-même le plus beau des hommages à l’univers du cartoon et crée un extraordinaire personnage comique avec ce Roger Rabbit.

 

Sinon, comme pour mon compère, L’étrange Noël de Mister Jack l’emporte – d’ailleurs assez nettement. L’occasion (surtout pour ceux qui ont vu le récent et sinistre Alice aux pays des merveilles) de rappeler que Tim Burton[1] peut être quand il le souhaite un vrai génie. Séquence nostalgie, donc, avec les vieux Walt Disney (complétée par la présence d’Astérix et Cléopâtre). Les deux mentionnés confirmeront mon amour des chats et des chiens. J’en profite – ce qui explique cette deuxième place peut-être surprenante – pour expliquer que je considère le plus sérieusement du monde que la scène initiale de séduction (canine) dans Les 101 Dalmatiens est l’une des plus belles de l’histoire du cinéma (avec celle de Barry Lyndon de Stanley Kubrick en 1975). Dans un registre plus récent et plus sérieux, le podium est complété par l’excellent Valse avec Bachir. Pour le reste, je n’irai guère plus loin dans le commentaire. On remarquera juste que je me suis contenté d’un seul manga, Perfect Blue. Peut-être qu’il faudra un jour que je réussisse à vaincre l’espèce de réticence (liée au culte dont il fait l’objet) qui m’a toujours empêchée de voir un film d’Hayao Miyazaki. Par ailleurs, on pourra noter que ce top – et tel était également le cas de celui de nolan – ne présente aucune unité en ce sens que les films présents  n’ont guère de points communs, outre qu’ils sont de qualité et que ce sont des films d’animations. J’y vois plutôt un très bon signe…

Ran

 


[1] Concernant le (faux) débat sur la paternité de ce film, je partage intégralement le point de vue de nolan exprimé dans son propre Top 10.

Partager cet article

Commenter cet article

Ran 15/05/2010 11:58



C'est vrai qu'il s'agissait d'une des vraies réussites du film d'animation de ces dernières et j'aurais pu (du?) le glisser dans ce top 10 d'autant qu'en plus de ces qualités formelles, il rend
hommage à ce si merveilleux sport cycliste (par ailleurs fort mal servi au cinéma). J'y penserai - c'est promis - quand je ferais un top sur les films de sport au cinéma (tiens, ça vient de me
donner une idée).



élaeudanla téïtéïa 15/05/2010 00:12



Je m'insurge ! Un top 10 sur les films d'animation dans lequel Les Triplettes de Belleville ne figurent pas ! Il faudrait bien lui trouver une petite place, ne serait-ce que par respect
pour le cyclisme ! Tout se perd, mon bon monsieur...



Ran 01/05/2010 10:30



Oui, j'aime beaucoup Dark Crystal et je trouve que ses créatures dégagent une certaine poésie (parfois un peu macabre).


Concernant Tim Burton, d'une part, je regrette de ne pas avoir trouvé de place pour Les Noces funèbres ,(mais, bon, il faut faire des choix et là c'est une histoire à la M, Le
Maudit - Le Testament du docteur Mabuse dans laquelle le premier éclipse le second) et, d'autre part, je pense que le débat concernant la paternité du film est - comme je l'ai écrit
- faux (car tout me semble parfaitement clair).


Par ailleurs, il était évident que mon goût des chats et des chiens (mais, bon, tu me connais...) allait me conduire à réserver une place aux 101 Dalmatiens (qui, de toute façon, est
d'assez loin - me semble-t-il - le meilleur Disney) et aux Aristochats. Enfin, si j'ai réservé une place à Astérix et Cléopâtre, c'est notamment parce que j'adore les chansons.



nolan 01/05/2010 01:17



Ran,


Quoi Dark Crystal devant le Roi et l'Oiseau  ?!


Par ailleurs, je suis ravi que tu me rejoignes complétement sur cette histoire de paternité de Mr Jack. Penses-tu qu'il s'agit d'une version moderne de Mozart/Salieri, Dumas/Maquet ? Ah
ah je m'enflamme.


Pour Miyazaki et l'anim japonaise, il va falloir faire quelque chose pour toi même si tu as mis un très grand opus dans ton top (je pensais voir Paprika du même auteur à vrai
dire). 


Très bonne idée le Roger Rabbit, je l'ai vu dans un autre top et je dois dire que je n'y avais pas pensé.


Si Vincent lit ce commentaire : je vous avais bien dit pour les Aristochats !



.obbar-follow-overlay {display: none;}