Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Top 10 des films de science-fiction

28 Juin 2010 , Rédigé par Ran Publié dans #Tops

En introduction d’une série de textes consacrés à la science-fiction, voilà un nouveau top dix consacré aux films du genre. Et force est d’admettre que les chefs d’œuvre y sont nombreux même si 2001, L’Odyssée de l’espace reste le film de science-fiction absolu. Par ailleurs, on constatera que la poésie apporte beaucoup à ce genre.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

 

2001, L'Odyssée de l'espace1) 2001, L’Odyssée de l’espace (Stanley Kubrick, 1968)

 

 

Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution2) Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution (Jean-Luc Godard, 1965) 

 


Solaris3) Solaris (Andreï Tarkovski, 1972)

 

 

Blade Runner4) Blade Runner (Ridley Scott, 1982)

 

 

Stalker5) Stalker (Andreï Tarkovski, 1979)

 

 

Brazil6) Brazil (Terry Gilliam, 1985)

 

 

Bienvenue à Gattaca7) Bienvenue à Gattaca (Andrew Niccol, 1997)

 

 

Alien8) Alien (Ridley Scott, 1979)

 

 

eXistenZ9) eXistenZ  (David Cronenberg, 1999)

 

 

Metropolis10) Metropolis (Fritz Lang, 1926)

 

 

La JetéeMention spéciale : La Jetée (Chris Marker, 1962)

 

 

Un nouveau top dix cette fois-ci consacré aux films de science-fiction et qui sert d’introduction à une mini-série sur le genre qui occupera notre blog pendant les quelques semaines à venir. Ce top devant donc être immédiatement suivi d’un texte plus général sur la science-fiction au cinéma, je ne m’étendrai pas outre-mesure sur les choix ici proposés ; quelques remarques cependant :

1) Le genre recèle de très nombreux chefs d’œuvres et si un précédent top 10 consacré aux films de super-héros avait pu conclure à la pauvreté (Batman returns de Tim Burton en 1992 faisant exception) de tels films, tel n’est absolument pas le cas ici. De fait, les choix furent parfois assez difficiles pour dégager dix films et les œuvres finalement retenues sont toutes de grande qualité.

2) Cependant, 2001, L’Odyssée de l’espace domine assez nettement l’ensemble. Ce film absolu ne souffre guère de comparaison. Ses suivants immédiats (Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution et Solaris) ou plus lointains n’en ont pas moins fière allure.

3) Deux auteurs seulement placent deux de leurs œuvres dans ce top : Andreï Tarkovski et Ridley Scott. Aussi peuvent-ils apparaître comme les maîtres du genre bien qu’ils ne soient pas, loin de là, exclusivement consacrés à celui-ci. On remarquera également l’absence d’un film de Steven Spielberg[1] et d’un épisode au moins de la série des Star Wars (George Lucas et alii, 1977, 1980, 1983, 1999, 2002, 2005). Cela me paraît juste, eu égard à la qualité de ces films, mais ce n’en est pas moins un regret. Nul doute que si ce top avait été élargi, Minority Report (Steven Spielberg, 2002) ou L’Empire contre-attaque (Irvin Kershner, 1980) auraient trouvé leur place dans la deuxième dizaine.

4) A l’exception de Metropolis, véritable matrice du genre et qui, malgré quelques défauts, méritait bien, étant donné ses évidentes qualités plastiques, une place d’honneur, les films proposés sont assez récents et, en tout cas, tous postérieurs à 1960. Là encore, il faut noter que des œuvres comme Le Jour où la terre s’arrêta (Robert Wise, 1951) ou encore Planète interdite (Fred Macleod Wilcox, 1956) se seraient glissés dans un top vingt. Ces exemples montrent que la science-fiction existait pleinement dans l’Hollywood de l’âge d’or  mais qu’elle n’était tout de même pas un genre majeur. On remarquera également qu’aucun film de ces dix dernières années ne prend place dans ce top mais, là encore, ce n’est sans doute qu’un effet lié à la faible quantité de films contenue par une telle liste[2]. Par ailleurs, Europe et Etats-Unis sont représentés à parts peu près égales.

5) Dans le débat d’une science-fiction tendant vers l’anticipation ou vers le fantastique, je n’ai pas véritablement tranché en faveur de l’une des deux tendances – peut-être avec des films comme Brazil, Bienvenue à Gattaca ou eXistenZ, la première domine-t-elle tout de même quelque peu. En fait, c’est bien la dimension poétique des films qui semble avoir été déterminante pour moi ce qu’illustre bien le podium ou encore la présence des deux opus d’Andreï Tarkovski dans les cinq premiers.

6) Cette réflexion m’amène tout naturellement à la mention spéciale que j’ai choisie d’accorder à La Jetée ; il ne s’agit pas là d’un long-métrage, presque pas d’un film mais assurément d’un chef d’œuvre. Il fallait donc que je lui réserve une place fut-ce au prix d’un léger bouleversement des conventions de ces tops dix…

 

Ran


[1] Mais nolan, en lui consacrant, un top 10 réparera vite cet « oubli ».

[2] Rien que pour la partie située en/dans 2046,  j’aurais pu réserver une place à 2046 (2004) dans ce top 10 mais le chef d'oeuvre de Wong Kar Wai ne peut être considéré comme un film de science-fiction.

Partager cet article

Commenter cet article

http://www.powered.com/ 23/04/2014 12:11

I do love watching films very much especially those of the science fiction cinemas .I do wish to thank you for sharing us with the top ten science fiction cinemas in this site. I will definitely watch it

Film streaming 17/04/2014 18:26

Merci pour cet article, j'ai enfin compris

Ran 28/08/2010 18:30



Salut Benny !


Et bien, je ne peux que conseiller de voir les films non vus ; ils valent le détour.


Quant à moi, j'essaierai de regarder un jour Ghost in the shell.



benny 28/08/2010 17:43



Difficile de juger ce top 10 dans la mesure où je n'ai pas vu tous les films en question...En tout cas pour en revenir aux films d'animation, je voudrais ajouter une mention particulière à
Ghost in the Shell (1995) de Mamoru Oshii que je trouve sublime tant par l'image que par le son.



Ran 29/06/2010 13:03



Bonjour et merci de ce commentaire ; j'attends votre liste avec impatience.


Concernant le film de monstre, je n'y reviens pas aujourd'hui car le texte qui sera publié vendredi discute notamment des limites de la science-fiction en tant que genre (pour en arriver à la
conclusion - cela valait le coup de faire fonctionner mes neurones... - que celles-ci sont floues et difficiles à déterminer).


Pour ce qui est des films d'animation, j'ai malheureusement trop tendance à les négliger depuis quelques années. J'ai un bon mais très vague souvenir de La Planète sauvage de Laloux.
Quant à Kon, j'ai bien pensé à Perfect Blue ou à Paprika mais il m'aurait fallu une liste plus large - c'est le charme de cet exercice que de laisser des regrets - pour y
intégrer leurs films. Je n'ai pas vu les films des autres auteurs que vous citez.



.obbar-follow-overlay {display: none;}