Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Top 10 des films vus en salle par Ran

1 Janvier 2011 , Rédigé par Ran Publié dans #Tops

 

Année ratée pour moi qui ne suis guère allé au cinéma en 2010. En conséquence, mon top dix de l’année n’a pas vraiment fière allure… Je me rassurerai tout de même un peu grâce à son numéro un ; évidemment, A Serious Man qui confirme tout le talent des frères Coen.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

2010 1Affiche d’A Serious Man (Joel et Ethan Coen)

 

1)  A Serious man (Joel et Ethan Coen)

2) Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (Woody Allen)

3) Shutter Island (Martin Scorsese)

4) Bright Star (Jane Campion)

5) The Ghost Writer (Roman Polanski)

6) The Social Network (David Fincher)

7) Kick-Ass (Matthew Vaughn)

8) Invictus (Clint Eastwood)

9) Toy Story 3 (Lee Unkrich)

10) Green Zone (Paul Greengrass)

 

Plus mauvais film de l’année : Alice au pays des merveilles (Tim Burton)

 

2010 2Affiche de Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu (Woody Allen)


Triste année ; non pour le cinéma lui-même mais pour ce que j’ai pu en voir. Tout avait pourtant très correctement commencé et j’allais régulièrement dans les salles obscures. Et puis, insensiblement, je ne m’y suis plus guère rendu et n’ai vu, au total, que fort peu de films au cours de cette année. Et même plus du tout ou presque dans les derniers mois de l’année. Bref, j’ai laissé échapper de nombreuses œuvres qui pourtant me tentaient (Mother, Poetry, Oncle Boonmee, Mystères de Lisbonne,…). Elles se sont certes très bien passées de moi. La réciproque est plus qu’incertaine et je me suis, en tout cas, éloigné du cinéma comme je m’éloignais de moi-même. Pour compenser et retenir quelques bribes de ce que je fus, j’ai écrit, écrit et écrit encore sur cet art qui fut si longtemps un excellent compagnon consacrant de trop nombreux et trop longs textes à ceux qui furent, à mes yeux, les plus importants de ses serviteurs (Fritz Lang et Stanley Kubrick entre autres). Mais ce ne fut qu’enfermement volontaire et inutile dans un passé révolu – dont il est cependant parfois bon de se souvenir…

 

2010 3Affiche de Shutter Island (Martin Scorsese)

 

Dans ces conditions, il m’est impossible de faire un quelconque bilan de l’année 2010 car écrire n’est pas voir. Je sacrifie tout de même à l’exercice rituel du top 10 de fin d’année car j’ai eu l’occasion de visionner un peu plus de dix films. Loin devant rayonne donc A Serious Man qui, même si je n’avais pas connu toutes ses absences coupables, serait un grand numéro un. Cela confirme la place éminente qu’occupent les frères Coen – dont il sera beaucoup question ici dans les jours à venir (des écrits toujours…) – dans le cinéma contemporain. Derrière, quelques valeurs sûres s’inscrivent en haut de la liste. Ainsi un excellent Woody Allen (Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu) et un très bon Scorsese (Shutter Island) figurent donc sur le podium dont est exclu Bright Star de Jane Campion (seul auteur majeur que j’ai découvert au cours de ces douze mois ; il était temps car il ne s’agit pas vraiment d’une débutante). Après, rien ne se dégage vraiment et ce sont plutôt d’aimables divertissements ou des œuvres à demi-réussies qui viennent compléter ce classement dont un bon Polanski (The Ghost Writer) et un Eastwood mineur non dénué de qualités toutefois (Invictus). Mais tout ceci ne fait surtout que traduire la pauvreté de mon année cinématographique.

 

bright-star.jpgAffiche de Bright Star (Jane Campion)


Celle-ci est d’autant plus grande qu’il y a même embouteillage lorsqu’il s’agit de choisir le plus mauvais film. Entre l’assez réactionnaire  In The Air (Jason Reitman), le consternant Le Mac (Pascal Bourdiaux), le très médiocre Mammuth (Benoît Delépine et Gustave Kervern), l’inutile Millenium II (Daniel Alfredson) et l’éprouvant Les Amours imaginaires (Xavier Dolan) – celui-ci ayant pourtant joui d’une excellente réception critique alors que son unique apport fut de prouver que si la musique de Bach pouvait sauver une messe, elle était impuissante à transcender un mauvais film – le choix était large. Il se portera finalement – et je n’écris pas cela sans une certaine tristesse – sur l’extrêmement décevant Alice au pays des merveilles réalisé par un Tim Burton plus qu’en roue libre et qui a là galvaudé son immense talent. On y verra un symbole si on le souhaite. Mais surtout on préférera se reporter au top de mon compère nolan qui lui n’a nullement déserté les salles, n’a (presque) rien raté et proposera, j’en suis sûr, un classement autrement plus solide.

 

2010 5Affiche d’Alice au pays des merveilles (Tim Burton)

 

Ran

Partager cet article

Commenter cet article

Streamiz Filmze 12/04/2014 19:06

Merci Ran

read more here 15/11/2013 12:47

Good choice of films Ryan though I can see that you have missed a few top most numbers. But good anyway. Among them I would rank shutter island at the top. It is indeed a classic film which I liked very much.

FredMJG/Frederique 03/01/2011 20:55



Tout est pardonné. Mais faudra se refaire en matière de DVD ;)



Ran 03/01/2011 20:46



Bah, qu'est-ce que j'ai fait de si mal dans le reste ? Mon top n'est pas extraordinaire, je l'avoue, mais c'est parce j'ai vu peu de films - ce qui est, certes, à 99 % de ma faute (seulement
parce que le programme du cinéma le plus proche de chez moi est assez catastrophique mais, bon, je ne suis pas impotent).



FredMJG/Frederique 03/01/2011 20:13



Comme A serious man est en tête je te pardonne une grande partie du reste mon cher Ran :)


Que l'année vous soit propice, à toi, à ton compère et à votre blog.



.obbar-follow-overlay {display: none;}