Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Touristes

26 Janvier 2013 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

L'intérêt limité de Touristes tient dans le caractère exutoire qu'un tel film peut avoir : le couple dézingue les fâcheux quotidiens. Passé le mauvais esprit, il n'y a plus grand-chose tant l'histoire d'amour nous a paru bâclée.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

touristes.jpg

Steve Oram et Eileen Davies

 

Tina (Alice Lowe) est une vieille fille qui vit avec Carol, sa mère, envahissante et fort peu aimable (Eileen Davies). Tina part pour une semaine de vacances avec son nouvel amoureux Chris (Steve Oram), un barbu un peu coincé, timide et bien organisé. Voilà le couple en caravane à la découverte de la campagne britannique et de quelques bijoux de son patrimoine comme le musée des crayons. Oui mais voilà, Tina découvre peu à peu que Chris a une certaine tendance à occire les malpolis qu'il croise. Et tout y passe, à l'exception notable des enfants et des gens qui se lèvent des strapontins dans le métro en cas d'affluence. Mais pour cette dernière catégorie, le décor s'y prêtait mal. Le mauvais esprit de Ben Wheatley fait plutôt mouche à défaut d'une réalisation cohérente (plusieurs styles se mélangent sans que le tout forme quelque chose qui tienne vraiment debout). Forcément, cela ne permet pas de tenir une heure et demie et pour se structurer, le film s'oriente rapidement vers l'histoire d'amour qui va pousser Tina à choisir également le chemin du meurtre avec cependant des motivations différentes liées surtout à sa relation avec Chris. Aussi, c'est la jalousie qui la plupart du temps dirige les actes de Tina. Si cela permet de maintenir un rythme soutenu, le final en forme de pied de nez souligne avant tout que Ben Wheatley n'a, en réalité, pas grand-chose à dire sur le couple. Seuls l'intéresse finalement la succession de vengeances macabres que prennent les protagonistes sur une ribambelle de minables.

Exutoire sans nul doute, malpoli certainement, mais pas subversif pour un sou. Cette version gore mais anodine du Bal des Casse-pieds (Yves Robert, 1991) n'est pas trop mal parce que  pas trop longue.

 

nolan

 

Note de nolan : 2

 

Touristes (Ben Wheatley, 2012)

Partager cet article

Commenter cet article

Sylvain Métafiot 27/01/2013 18:13


Critique un peu sévère bien que juste sur certains points : le couple n'est pas finement analysé, les genres se mélangent.


Mais le but du réalisateur ne me semble pas être une réflexion sur le couple mais de peindre une middle class anglaise (et par extension occidentale) dans ce qu'elle a de médiocre, poisseux et
antipahique. La bassesse ordinaire en somme filmée du point de vue de deux minables, mais attachants, touristes.


De fait, le film est méchant mais aussi terriblement drôle et, point fort, sans moraline de pacotille. La rage criminelle des deux anti-héros ne répond, au bout du compte, à aucune logique
bienveillante. Là le film devient anarchiste et cruel et nous, spectateur avides, applaudissons intérieurement.


Auteur d'un film d'horreur glaçant (Kill List) le réalisateur fait quelque peu écho à la terreur païenne de celui-ci dans certaines scènes de Touristes, d'où un mélange des
genres entre film social, comédie, et exhutoire violent et décomplexé.


Une bonne comédie noire selon moi : http://www.mapausecafe.net/archive/2013/01/26/en-chute-libre.html

nolan 29/01/2013 17:23



Merci pour ce long commentaire, je vais lire la critique détaillée sur ton blog



.obbar-follow-overlay {display: none;}