Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une Nuit

27 Janvier 2012 , Rédigé par Antoine Rensonnet Publié dans #Critiques de films récents

Une nuit de Philippe Lefebvre, se donne comme un film d’ambiance et de genre. Un polar. Enfin, plus exactement, un solide navet. Dont il n’y a franchement rien, à quelques mégots près et avec la meilleure volonté du monde, à sauver.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


UN 1Simon Weiss (Roschdy Zem)


Que retenir de ce Une nuit ? Rien, désespérément rien. Allez, si on est gentil, on admettra que Roschdy Zem jette très bien sa clope (promis, on s’entraînera à faire pareil pour obtenir quelques succès en société) après avoir tiré deux taffes et demie… Pour le reste, tout est foireux dans ce qui se voudrait un film d’ambiance. On suit ainsi les aventures du commandant Simon Weiss (Roschdy Zem), flic de la mondaine, pas mal ripoux mais ayant (évidemment) son code d’honneur pour naviguer dans un réseau (fatalement) interlope, pendant une (beaucoup trop longue) nuit parisienne. Ce au fil d’un scénario qui réussit l’incroyable tour de force d’être à la fois extrêmement peu consistant, insuffisamment elliptique – il ne s’agirait tout de même pas de perdre le spectateur en route – et massacré par un inutile twist final. Une nuit devrait être sec, tendu et incisif, ce n’est qu’une cataclysmique suite de clichés, mille fois vus et revus, presque toujours en mieux. Bien souvent, cela verse même dans le Grand-Guignol avec, par exemple, un caniche qui fait une overdose et surtout Samuel Le Bihan (dans le rôle de Tony Garcia, l’ami-patron de boîtes de Weiss) qui fait toute la démonstration de son absence de talent. Alors, bien sûr, c’est beau une ville – surtout Paris – la nuit (Richard Bohringer, dans une apparition-clin d’œil étant là pour nous le rappeler) mais il faudrait qu’elle s’incarne un peu. On en est à des années-lumière. Aussi, Une nuit repose-t-il entièrement sur les épaules de son héros. Son magnétisme serait tel que, pour ne pas point trop troubler les plus sensibles, on lui accole un Candide chargé de le conduire dans sa virée nocturne (la jeune policière Laurence Deray – Sara Forestier) et de nous servir de repère. Quel spectateur, en effet, pourrait être assez fou pour s’imaginer, ne serait-ce qu’un instant, se glisser dans la peau du grand homme ? De fait, le présupposé de Philippe Lefevbre n’est pas entièrement faux : on n’a pas une envie démesurée de ressembler à ce Simon Weiss au charisme finalement limité. Certes, la démarche de Roschdy Zem produit son petit effet mais, alors qu’on l’aimerait un peu mutique (ce serait là un poncif supplémentaire mais il serait dans le ton supposé et éviterait qu’un dialogue envahissant et déplorable ne rende l’affaire encore un peu plus indigeste), il ne cesse de débiter, entre deux « enculés », de grotesques platitudes (« La nuit, c’est la vie à l’envers », entre autres perles). Echouant complètement à créer une atmosphère un tant soit peu accrocheuse, Philippe Lefevbre signe alors un bon gros navet, minable et indolore. Pas de quoi redorer le blason du polar français. Quant à l’année 2012, elle commence en fanfare.

 

UN 2Simon Weiss et Laurence Deray (Sara Forestier)

 

Antoine Rensonnet

 

Note d’Antoine Rensonnet : 0

 

Une nuit (Philippe Lefebvre, 2012)

Partager cet article

Commenter cet article

frontier 19/06/2014 11:37

Je n'ai pas trouvé le film trop mauvais non plus même si c'est clair que ce n'est pas un chef d’œuvre. Mais je suis bien d'accord, la fin est bâclée, trop attendue, comme pour se débarrasser d'une chose qui nous embête et qui ne nous intéresse pas...

nolan 19/06/2014 16:09

Et Rochdy Zem jette bien sa clope !

Antoine 12/02/2012 12:12


Le problème, c'est que Zem n'est pas, dans le film, un super fumeur de clopes vu qu'il les jette juste après les avoir allumées. Et, d'une certaine manière, cela résume un peu ce qui ne va pas
dans Une nuit.


Sinon, on m'a soufflé l'idée d'un top chiens. J'y réfléchis.

nolan 12/02/2012 10:13


Autre super fumeur/jeteur de clopes : Michael Pitt dans la série Boardwalk Empire.


Ma contribution pour un éventuel Top 5 sur le sujet !

Antoine 28/01/2012 16:26


OK, on fait comme ça !

Sylvain Métafiot 28/01/2012 15:43


Notre vision du film diverge en effet. Nos attentes étaient les mêmes mais elles furent comblées de mon côté.


La prochaine fois je vous prête mes yeux mais gare à la marche !

.obbar-follow-overlay {display: none;}