Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #reflexions pointues sur films obtus tag

Fast and furious 5 : Jésus, la finesse et l'introspection

24 Mai 2011 , Rédigé par nolan Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

La série Fast and Furious nous a, jusqu'à présent, gratifié d'impérissables navets voguant entre beauferie urbaine et poésie de comptoir. Ce cinquième épisode ne faillit pas à la règle à ceci près que, pleinement conscient de ce qu'il est, le film verse...

Lire la suite

Tron l'héritage – Le tunnel narratif du Mont-Blanc

23 Février 2011 , Rédigé par nolan Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Pour dire toute la vérité, Tron l'héritage aurait pu être un moyen métrage plutôt clinquant. Mais le film dure plus de deux heures et souffre d'un double défaut : un scénario très léger et de très nombreux tunnels narratifs. Article paru sur Réflexions...

Lire la suite

The Expendables : humour, année zéro.

22 Août 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Le dernier film de Stallone est d'une désolante nullité et vient nous rappeller que le deuxième degré se manipule avec soin. Au programme : des machos du troisième âge à l'auto-dérision desespérante. Nous ne te disons pas merci, Sly. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------...

Lire la suite

Joseph et la fille : le bavardage de la mort

15 Août 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Il sort de taule, vieilli, usé, fatigué et se lance dans son dernier casse. Il ne s'agit pas de la biographie fantasmée d’un Jacques Chirac passé par la prison mais d'un tout petit film avec un petit budget, un petit scénario et un casting en petite forme....

Lire la suite

Le Livre d'Eli ou l'improvisation dans les blockbusters

23 Mars 2010 , Rédigé par nolan Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Dans un futur apocalyptique, Eli marche vers l'Ouest parce que Dieu lui a dit. Il détient une Bible qui fait l'objet de la convoitise de Carnegie, un loubard local. Tout le monde se bat. On ne rigole pas avec Dieu. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------...

Lire la suite

Les maux du cinéma français

19 Mars 2010 , Rédigé par Antoine Rensonnet Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Le cinéma français a certes quelques vrais talents et bénéficie de nombreux atouts. Mais le système de production et certaines tendances structurelles font que ceux-ci et ceux-là sont loin d’être utilisés au maximum de leurs possibilités. Triste constat...

Lire la suite

Pourquoi il est hors de question que j’aille voir La Rafle

2 Février 2010 , Rédigé par nolan et ran Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Je n’ai pas pour habitude de m’indigner lorsque s’annonce un nouveau navet cinématographique français. Mais puisque celui-ci, au nom d’un consternant devoir de mémoire, se prétend utile alors, comme disait Desproges : « Bonjour ma colère, salut ma hargne...

Lire la suite

Taken ou la France de Luc Besson

18 Décembre 2009 , Rédigé par nolan Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Taken est un remake Jasonbournien de Commando (un truc avec Shwarzennegger). Le père américain revient chercher sa fille en France en tuant quelques Albanais au passage. Le scénario est improbable mais avec des morceaux de xenophobie très crédibles. Philippe...

Lire la suite

Pourquoi il est hors de question que j’aille voir Le petit Nicolas

20 Octobre 2009 , Rédigé par Ran Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Il y a des films que l’on choisit d’aller voir, d’autres que l’on va voir un peu par hasard, certains que l’on regrette de ne pas être allé voir. Il y a, enfin, des films que l’on choisit de ne pas aller voir. Le petit Nicolas, sorti récemment, en fait...

Lire la suite

Le Père Tranquille : Résistance, famille, patrie

19 Octobre 2009 , Rédigé par Ran Publié dans #Réflexions pointues sur films obtus

Si l’après Seconde guerre mondiale a inspiré bien des grands réalisateurs – comme Akira Kurosawa dans Chien enragé – cette époque a également donné lieu à de lamentables films de propagande dont Le père tranquille est peut-être bien le parangon. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------...

Lire la suite
.obbar-follow-overlay {display: none;}