Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lettre d’une inconnue – Une plume dans le coeur

3 Juin 2014 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films anciens

Autoportrait de femme dévorée par un amour-passion indestructible, le mélodrame ophülsien jouit d’une majestueuse réalisation et d’un personnage principal complexe et bouleversant.

Louis Jourdan et Joan Fontaine

Louis Jourdan et Joan Fontaine

Article paru sur

InterlignageLogo

 

Vienne au début du XXe siècle. À la veille d’une provocation en duel, Stefan Brand (Louis Jourdan), un célèbre et séduisant pianiste sur le déclin, reçoit la lettre d’une certaine Lisa Berndle (Joan Fontaine). Il découvre alors que celle-ci lui a voué toute sa vie un amour sans limites. Lisa revient sur ses différentes rencontres avec Stefan, depuis le jour où celui-ci s’installa à côté de chez elle et où elle tomba follement amoureuse de lui, pour ne jamais s’en défaire. Sa vie sera dès lors tragiquement liée à celle de Stefan…

Joan Fontaine

Joan Fontaine

Quant à Lisa, elle est admirablement interprétée par Joan Fontaine. Elle rend compte de la folie de l’amour, de son caractère ultra-masochiste sans pour autant verser dans le dolorisme.
Parmi les deux suppléments du DVD, Le Triomphe de la passion est une analyse du personnage de Lisa, véritable meneuse de jeu de ce mélodrame, par l’historien du cinéma et critique américain Tag Gallagher. Sans générique, souvent maladroitement montée, elle n’en demeure pas moins absolument passionnante. Le propos de Gallagher, qui rend compte du caractère revanchard et manipulateur de Lisa Berndle, éclaire en partie ce personnage tout à fait complexe. Il met au jour la mise en scène subjective d’Ophüls qui retranscrit à l’écran la plume de Lisa et donc l’unicité du point de vue. Comme écrit plus haut, on pourra néanmoins remarquer que le cinéaste nous a semblé introduire, à mesure que le film avance et que les souvenirs de Stefan se mobilisent, le regard du pianiste, qui demeure toutefois complètement aiguillé par celui de Lisa.
Louis Jourdan

Louis Jourdan

Le second supplément est plus anecdotique et est une mise en scène des mémoires du producteur John Houseman (interprété par Jacques Bouanich) concernant le tournage du film et, plus particulièrement, le sophistiqué plan-séquence à l’opéra. On pourra constater qu’Ophüls aime les grands angles et plans amples. Et puisqu’il est question d’ampleur, le cinéaste ne manque de donner une grande envergure à cette histoire qui se déroule sur vingt ans. Et ce, en quatre-vingt-six petites minutes, ce qui est tout de même assez extraordinaire.

nolan

Note de nolan : 4

Lettre d’une Inconnue
Sortie en DVD depuis le 20 mars 2014, éditions Carlotta.
États-Unis | 1948 | 86mn | N&B | 1.37:1
Réalisation : Max OPHULS
Scénario : Howard KOCH, d’après l’oeuvre de Stefan ZWEIG
Avec :

Joan FONTAINE, Louis JOURDAN, Mady CHRISTIANS, Marcel JOURNET, Art SMITH, Carol YORKE

Musique originale : Daniele AMFITHEATROF
Directeur de la photographie : Franz PLANNER
Montage : Ted J. KENT
Producteurs : John HOUSEMAN
Une restauration effectuée par Brigitte DUTRAY / WILD SIDE
Crédits Photographiques : © Rampart – Universal

Partager cet article

Commenter cet article

nolan 03/06/2014 22:42

Et oui la qualité de mon pathétique jeu de mots dans le titre est inversement proportionnelle à celle du film.

.obbar-follow-overlay {display: none;}