Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

En partance - Essai d’une filmothèque idéale

Un rêve : On – qui, je n’en ai pas la moindre idée – m’octroie le droit de partir. Où ? Là, je suis sûr de moi, ce sera, comme le suggérait ce cher vieux Charles, à l’issue d’un merveilleux poème[1], « N’importe où hors du monde » – et peut-être alors tout n’y sera qu’ « ordre et beauté, luxe, calme et volupté »[2]. En attendant, quittant ces tristes lieux, je n’en importe pas moins ce qu’ils recèlent de plus fameux soit des monceaux de livres, de disques et, bien sûr, de films…

Mais, il ne s’agissait là que d’un songe. Retour donc à une banale réalité mais, pour le moins brutal, je n’en essaie pas moins de constituer cette idéale filmothèque de voyage.

Il faut toutefois – et n’est ce pas là le plus triste ? – définir quelques critères et règles pour mener à bien cette tâche. Ce seront donc cent films – ni plus, ni moins – répartis en dix catégories, que je laisse découvrir au fil de la publication, avec comme volonté de respecter différents équilibres – historiques, géographiques, par genre et même liés à mon histoire personnelle. En outre il n’y aura pas plus de trois œuvres pour un même auteur. En aucun cas, il ne s’agit là d’un classement – ce serait bien trop compliqué et le résultat serait sans doute tout différent – et je ne justifierai pas mes choix.

Antoine Rensonnet

 

  I - 10 films muets  

 

  II - 10 films de l'âge d'or hollywoodien

 

   III - 10 films du nouvel Hollywood (et un peu ailleurs)

 

  IV - 10 films américains d'aujourd'hui

 

  V - 10 films français

 

  VI - 10 films européens

 

  VII - 10 films asiatiques

 

  VIII - 10 madeleines

 

IX - 10 classiques

 

  X - La crème de la crème

 

 


[1] Any where out of the world – N’importe où hors du monde (Charles Baudelaire, Le Spleen de Paris, XLVIII).

[2] L’Invitation au voyage (Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, LIII).

Partager cette page

.obbar-follow-overlay {display: none;}