Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Camille Redouble

24 Septembre 2012 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

« Recommencer ma vie ? Non merci ! » chantait Michel Sardou, poète torturé et tortionnaire musical. Pourtant, un retour dans le passé, c'est aussi revivre des premières fois, qui, nous promet Noémie Lvovsky dans Camille Redouble, n'ont rien d'identiques à l'originale. C'est un champ des possibles qui malgré tout se referme.

 

 

camille-redouble.jpg

Michel Vuillermoz, Noémie Lvovsky, Yolande Moreau

 

Peggy Sue s'est mariée (Francis Ford Coppola, 1986) mais à la française. Camille (Noémie Lvovsky), actrice alcoolique en plein divorce va, à la suite d'une visite chez l'horloger (Jean-Pierre Léaud), revivre son passé. Elle se réveille à 16 ans, revoit ses parents morts (Yolande Moreau et Michel Vuillermoz), ses amies et son futur mari Eric (Samir Guesmi). Si son entourage la voit comme une ado, elle reste pour elle et le spectateur cette quadra triste : ne va-t-elle pas craquer sur un autre quadra prof de physique morose mais charmant (Denis Podalydès) ? Elle refuse surtout de revivre son histoire d'amour avec Eric. C'est l'occasion pour elle de corriger le tir, de ne pas avoir, vingt-cinq ans plus tard, le cœur en mille morceaux. Mais c'est aussi tirer un trait sur une intense histoire d'amour et sur sa fille. Avec une trame pareille, la réussite du film tient au seul talent du cinéaste. Or, Camille Redouble se révèle remarquable. Bien sûr, il agite avec humour la nostalgie des années 80, et s'avère souvent drôle (on aime bien les profs hystériques et caricaturaux). L'heure cinquante cinq de film ne souffre pas de baisse de rythme malgré une réalisation parfois platounette. C'est surtout lorsque Camille revit la même romance d'une autre façon, retrouvant la flamme de la passion ou quand elle profite de sa mère dont elle sait qu'elle va mourir dans quelques semaines que le film fait découvrir de forts beaux moments de tendresse mélancolique. La cinéaste profite de son métier pour refaire sa vie (on ne doute pas un instant de la lourde part autobiographique du récit). Finalement, les voyages dans le passé existent, la machine à explorer le temps est une caméra.

 

nolan

 

Note de nolan : 3

 

Camille Redouble (Noémie Lvovsky, 2012)

Partager cet article

Commenter cet article

check this site 17/07/2014 14:24

Do you know why Facebook is so famous? It is because the people are more interested in other’s life than theirs. It is unbelievable isn't it! The French people never had that kind of behavior. Please do not break that young man!

.obbar-follow-overlay {display: none;}