Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Géants

20 Novembre 2011 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Les Géants est un film belge sur de jeunes adolescents livrés à eux-mêmes. L'oeuvre fait penser à plein de bons réalisateurs mais ne déclenche aucun enthousiasme. Ce qui est assez terrible puisque nous n'avons pas grand-chose à en dire.

  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

les-geants.jpgMartin Nissen, Paul Bartel et Zacharie Chasseriaud

 

Zak (Zacharie Chasseriaud) et son grand frère Seth (Martin Nissen) sont seuls pour les vacances d'été dans la maison de leur grand-père. Nous ne savons pas ce qu'il est advenu de leur père mais ils ont parfois leur mère au téléphone qui leur explique qu'elle ne va pas revenir tout de suite. Ils rencontrent Danny (Paul Bartel) qui va les accompagner. A cours d'argent, ils décident de louer la maison du grand-père à un trafiquant de drogue local (Didier Toupy). Aussi, le film nous montre, entre deux beaux plans de la Belgique (mais de quelle région exactement ?) en contre-plongée toute malickienne, l'errance de jeunes adolescents. Ils cherchent à oublier leur désœuvrement dans leurs escapades en nature ou dans une luxueuse résidence secondaire inoccupée ou encore chez une femme attentionnée (Marthe Keller) qui les héberge un moment. Ils connaîtront des rencontres moins heureuses avec les sbires du trafiquant, lequel a décidé de différer ad vitam aeternam le paiement du loyer. Malgré tout cela nous nous ennuyons ferme dans un film qui souffre de ne pas atteindre son objectif : emmener son spectateur en balade avec ses héros. Techniquement, difficile d'expliquer pourquoi : le film n'est pas long, les acteurs sont bons et le scénario est débarrassé de toute explication contextuelle, allant même jusqu'à s'épargner d'une conclusion. Nous pensons à Ken Loach, Gus Van Sant, et nous sentons que Bouli Lanners est nourri d'influences tout à fait recommandables. Pourtant, disons le clairement, son film est chiant.

 

nolan

 

Note de nolan : 1 

 

Les Géants (Bouli Lanners, 2011)

Partager cet article

Commenter cet article

.obbar-follow-overlay {display: none;}