Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Star Trek : Into Darkness

10 Juillet 2013 , Rédigé par nolan Publié dans #Critiques de films récents

Suite réussie d'un premier épisode déjà de bonne tenue, ce second opus de la saga offre grand spectacle et rebondissements multiples sans verser dans le trop-plein. 

Chris Pine et Zachary Quinto

Chris Pine et Zachary Quinto

La différence notable avec le premier épisode est l'extrême simplicité du scénario. Pour laisser la part belle à l'amitié qui lie les deux héros, Kirk (Chris Pine) et Spock (Zachary Quinto), les enjeux sont rapidement évacués. Aussi, afin de gagner un peu plus de temps, le méchant (interprété par un Benedict Cumberbatch un rien cabot), se lance-t-il dans un monologue de deux minutes pour expliquer son origine et ses motivations. Monologue indispensable pour faire avancer l'histoire (il y a un traître – Peter Weller) mais qui traduit la volonté de J.-J. Abrams (partagée par son scénariste Damon Lindelof) de ne pas perdre trop de temps à résoudre des mystères pour mieux enchaîner de très spectaculaires péripéties. Et le cinéaste de mettre un point d'honneur à faire courir, sauter, se battre, piloter ses personnages en même temps qu'ils dialoguent sur les sentiments qui les unissent. Un rythme soutenu, donc, mais –sans doute est-ce qui fait la réussite de ce divertissement – jamais de sentiment d'overdose.

 

nolan

 

Note de nolan : 3

Benedict Cumberbatch

Benedict Cumberbatch

Star Trek : Into Darkness (J.-J. Abrams, 2013)

Partager cet article

Commenter cet article

Flow 18/07/2013 13:30

Bizarrement, je me suis beaucoup ennuyé. Et puis j'ai trouvé qu'il faisait un peu trop redondant par rapport au premier. Toujours de l'exposition. Il faudrait voir à enclencher la seconde !

nolan 19/07/2013 09:21

T'es dur.

.obbar-follow-overlay {display: none;}