Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

top 10 des films de Fritz Lang

6 Avril 2010 , Rédigé par Ran Publié dans #Tops

Difficile de réaliser un top dix des films de Fritz Lang tant j’aime ce cinéaste. Si les choix furent véritablement cornéliens, on retiendra cependant ces quelques points : les films parlants, l’œuvre américaine et M, Le Maudit dominent, in fine, ce classement.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

1) M, Le maudit (1931)

2) Les Contrebandiers de Moonfleet (1954)

3) Le Testament du docteur Mabuse (1933)

4) Règlement de comptes (1953)

5) Chasse à l’homme (1941)

6) Furie (1936)

7) Docteur Mabuse, le joueur (1922)

8) Le Secret derrière la porte (1948)

9) La Rue rouge (1945)

10) L’Invraisemblable Vérité (1956)

 

M, Le Maudit (affiche)

 

link Adieu Les Trois Lumières (1921), Les Nibelungen (1924), Metropolis (1926), Les Espions (1928), J’ai le droit de vivre (1937), Les Bourreaux meurent aussi[1] (1943), Espions sur la Tamise (1944), La Femme au portrait (1944), L’Ange des maudits (1952), La Cinquième Victime (1955), Le Tigre du Bengale (1959) et quelques autres encore… Bref, composer un top dix de mes films préférés de Fritz Lang fut un crève-cœur. Mais il est vrai qu’il n’a vocation qu’à introduire une longue série consacrée à mon réalisateur favori. Je retiendrai tout-de-même trois constats :

a) Il y a un seul film muet pour neuf films parlants ; c’est donc que je préfère nettement la seconde partie de l’œuvre de Fritz Lang.

b) On compte trois films allemands pour sept américains. On en déduira un intérêt plus marqué pour la séquence  hollywoodienne (1936-1956) de sa carrière.

c) Les deux films parlants de Fritz Lang réalisés avant son départ d’Allemagne prennent place sur le podium avec (évidemment…) M, Le Maudit au sommet. On comprendra que ce moment est, pour moi, la pierre angulaire de son œuvre.

Voilà, je me limite volontairement à ces quelques commentaires car j’aurai très largement l’occasion de revenir sur Fritz Lang au cours des prochaines semaines.

 

Ran

 

 


[1] nolan va m’en vouloir…

Partager cet article

Commenter cet article

Ran 13/08/2010 10:59



Merci Ed de ce commentaire et de ce top.


Effectivement, on est largement d'accord sur les meilleurs films du cinéaste (personnellement, j'ai tout vu à partir des Trois Lumières sauf trois de ces films américains - Casier
judiciaire ; Les Pionniers de la Western Union ; Guérillas - mais ça fait malheureusement très longtemps que je n'ai pas vu La Cinquième Victime).


Je suis d'accord pour dire que Désirs humains n'est pas - même s'il se tient - un des meilleurs Lang et je préfère le film original de Renoir (ce qui n'est pas le cas pour La
Chienne/La Rue rouge). Concernant Le Secret derrière la porte, ce film a effectivement certains défauts évidents (que Lang pointait lui-même et sur lesquels j'étais revenu
dans l'article http://desoncoeur.over-blog.com/article-retour-sur-fritz-lang-le-recours-a-la-psychologie-3-51962733.html) mais j'ai un rapport particulier à
ce film car c'est en quelque sorte par lui que je suis devenu fan de Lang donc je lui accorde toujours une place parmi mes préférés.



Ed(isdead) 13/08/2010 10:32



Allez, je vous livre "mes" Fritz Lang... Peu de désaccords entre nous d'ailleurs et même un duo de tête identique.


1/ M le maudit 2/ Les contrebandiers de Moonfleet 3/ Dr Mabuse 4/ Règlement de comptes 5/ Chasse à l'homme 6/ Metropolis 7/ Le testament du Dr Mabuse 8/ Espions sur la Tamise 9/ La femme au
portrait 10/ Le tigre & Le tombeau


Et ceux que je dois écarter ont tout de même une sacrée tenue : Les 3 lumières, Les Nibelungen, Les espions, Liliom, Les bourreaux meurent aussi, La rue rouge, House by the river, L'ange des
maudits, La 5e victime, L'invraisemblable vérité, Le diabolique Dr Mabuse.


Je ne reviens pas sur La femme sur la lune. Il me reste alors deux titres : J'ai moyennement apprécié Désirs humains (l'autre remake de Renoir, La rue rouge est à mon sens meilleur et, dans mon
souvenir, plus "beau" à voir). Enfin, et je sais qu'un admirateur du cinéaste ne devrait pas l'avouer, j'ai été un peu déçu par ma découverte (assez récente) du Secret derrière la porte. J'en
apprécie certaines fulgurances mais je trouve que Lang ne se sort pas totalement des clichés de cette vague psychanalytique qui frappait alors Hollywood.


Voilà, je crois n'avoir oublié aucun de ceux que je connais....



nolan 06/04/2010 12:35



Ran,


Je ne t'en veux pas (trop) mais j'ai quand même eu un petit pincement au coeur en voyant l'absence des Boureaux.



.obbar-follow-overlay {display: none;}